AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aeryn M. Nighthawk [Vampire_Finished]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aeryn M. Nighthawk
Can a ♥ still break... once it stopped beating ?avatar

Nombre de messages : 99
N.E.M's Song : QUEEN - Who Wants To Live Forever
Mood : I'm in a good one
Date d'inscription : 21/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: _Vampiric ones {Sight, Hearing, Smell & Touch over-developed, Speed, & so on}
RelationShips.:
Are You In Danger?:
25/100  (25/100)
MessageSujet: Aeryn M. Nighthawk [Vampire_Finished]   Mar 23 Sep - 11:12



{ Prelude




Nom & Prénom:
  • Nighthawk:
Le nom de son père, Nighthawk, d'une souche prestigieuse, celle des Stuart, remontant à bien des génrations en arrière. La signification de son nom est évocateur, "faucon de nuit", une propention déjà bien ancrée sur l'Obscurité, les Ténèbres, le Mal...
  • Aeryn:
Prénom tout droit hérité de sa grand-mère paternelle, la tradition en était faite ainsi, il revenait à la mère du père de nommée l'enfant de son fils si ce dernier était une fille. Ce prénom n'a pas de réelle signification, mais somme toute il est original, tout comme avait pu l'être sa grand-mère...
  • Morphea:
Dérivé féminisé du prénom Morphée, fils d'Hypnos, déité grec du Sommeil, ce fut une des dernières volontés de sa mère, qu'elle porte ce nom, avait-elle vu la référence au changement de forme de Morpée, ou n'etait-ce q'un rêve...inspiré par Morphée lui-même?

Surnom Ryn

Age: La jeune fille en fait tout au plus une vingtaine bien entamée, début de trentaine, alors qu'elle a en fait 145 ans.

Lieu et Date de Naissance: Canterbury, dans le Comté de Kent, au Sud-Est de Londres un 20 octobre 1863. Elle a vu le jour dans le manoir de son père, Nighthawk Manor.



{ And Behind The Mask


Surnom: Dydy
Boy or Girl?: Girl
Où avez vous connu le forum? Par Meghann
Niveau de rp: Je fais du RPG depuis 4 ans maintenant, je pense ne pas trop mal m'en sortir, j'viens de L, j'ai toujours adoré écrire et c'est un bon moyen pour moi de me détendre, et ça fait toujours plaisir de voir une bonne réponse quand on veut jouer un perso...
Qualité du design: Superbe, rien à redire là dessus
Qualité du Contexte: Comme dit dans l'ancienne fiche, original de mêler des univers vus par le passé et bonne histoire.
Autres: Euh, non j'pense pas
Code:
Spoiler:
 

_________________
I WAS BLIND BUT NOW I SEE

WHAT YOU REALLY MEAN TO ME


Dernière édition par Aeryn M. Nighthawk le Mar 23 Sep - 11:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeryn M. Nighthawk
Can a ♥ still break... once it stopped beating ?avatar

Nombre de messages : 99
N.E.M's Song : QUEEN - Who Wants To Live Forever
Mood : I'm in a good one
Date d'inscription : 21/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: _Vampiric ones {Sight, Hearing, Smell & Touch over-developed, Speed, & so on}
RelationShips.:
Are You In Danger?:
25/100  (25/100)
MessageSujet: Re: Aeryn M. Nighthawk [Vampire_Finished]   Mar 23 Sep - 11:13


{ Romance



BORN UNDER A BAD SIGN__STORY OF MY LIFE}

Canterbury et sa cathédrale, ses cloches retentissent dans la ville en ce jour de mai 1860. Alistair Nighthawk vient de prendre pour épouse sa bien-aimée, Elizabeth Deirdre Sullivan. Les jeunes gens se fréquentait depuis près de trois avant avant d'annoncer d'officielles fiancailles, c'est qu'à cette époque là, les choses étaient encore bien différentes. Notre jeune couple de mariés rentre alors à son domicile, un charmant manoir appartenant à la famille du mari, un légat de sa grand-tante décédée l'an passé, une femme aigrie et d'un horrible caractère mais qui bizarrement l'avait toujours prit sous son aile. Ainsi donc, rentrant au manoir pour savourer leur nuit de noces, les deux amoureux commençent là une nouvelle vie. Elle, loin de sa famille, des artisans, de classe moyenne mais d'une nature bonne et généreuse, lui, enfin débarassé des directives incessantes de sa belle-mère tyrannique. Le vieux cliché du riche épousant la roturière? Possible ma foi, mais l'Amour ne choisit pas selon ces critères là, et heureusement. Et tout pouvait donc enfin sourire à ces deux jeunes gens, et le portrait de famille fut complété deux ans plus tard par la venue au monde de leur enfant, une fille. Mais Liz connut une grossesse douloureuse, et on eut bien peur de perdre la précieuse enfant. Elle passa les deux derniers mois de sa grossesse alitée, et enfin, un matin frais d'automne, le travail commença. La sage femme du village arriva, et tout se déroula sous de bons hospices... Croyez-vous vraiment que ce portrait idyllique est le récit véritable? Hum, vous êtes perspicace... La sage femme arriva bien au manoir Nighthawk ce soir là, mais le sort en décida autrement pour la vie de la jeune parturiante et de sa progéniture à venir. C'est donc ce 20 octobre 1863 qu'une vie quitta cette terre pour laisser place à une autre. Elizabeth mourrut en couches et sa dernière volonté fut de donner à sa fille son second prénom, Morphea, car sa vie s'éteindrait dans un rêve, celui de la vie à venir de son enfant. Car la tradition dans la famille de son cher époux Alistair veut que ce soit la mère du mari qui nomme l'enfant si c'est une fille. Et ainsi vit le jour, Aeryn Morphea Nighthawk, le jour même où sa mère s'éteignit après des heures passées dans la douleur. Rien n'arrive sans raison dit une maxime célèbre, et la véracité de ce propos ne pouvait pas échapper à cette histoire.

Le deuil est donc entamé. Jeune veuf et père, Alistair est aidé par sa famille durant cette épreuve douloureuse. Mais bientôt sa mère, Hellen, commença à suggérer qu'il se remarie, la petite avait besoin d'une présence féminine, et elle-même savait ses années comptées. Bien sûr, pour les apparences, le deuil durerait le temps qu'il faudrait, pas trop longtemps pour ne pas faire trop triste, ni trop court pour éviter que l'on ne jase trop. C'est donc après un an et un mois que son fils demanda en mariage une jeune femme de deux ans son aînée, Veronica Hopkrik, veuve elle aussi et un bon parti semblait-il alors, sa famille faisant fortune dans le monde de l'immobilier. Aeryn ne se souvenait donc très peu de sa mère, et prit pour sienne cette femme qui détestait en elle tout ce qu'elle pouvait représenter: cette autre femme, la première, celle qui a jamais aurait pleinement le coeur d'Alistair. Mais le temps arrangerait peut-être les choses? Hum...vous aussi vous en doutez? Bien vu. Et la petite fille grandit les permières années de sa vie dans la croyance d'être la fille de cette belle femme qui était l'épouse de son père...Mais quand elle eut l'âge d'être curieuse et observatrice, sur les coups de 5-6 ans, elle dénota bien que cette dernière était blonde comme les blés, et son père brun, elle ne pouvait pas être le fruit de leur union. Et comme elle était aussi en âge de raisonnablement comprendre la situation son père la prit à part, dans le verger familial et lui raconta donc ce qui s'était passé et l'histoire de sa naissance. La première impression de la petite, déjà bien éveillée pour son âge, ne fut pas étonnament la colère due au mensonge mais la tristesse et la compassion. Elle était triste de ne pas avoir eut ne serait-ce qu'un souvenir de sa mère, mais ce point là fut réglé grâce à son père qui lui donna un coffret à bijou muscial ayant appartenu à sa mère ainsi qu'une photo d'elle, celle de leur mariage. La jeune femme sur la lithographie était d'une beauté rare, un sourire si heueux que vous ne pouviez pas ne pas sourire en contemplant son bonheur et des yeux aussi perçants que vous pouviez les sentir se poser sur vous comme si elle se trouvait face à vous. La compassion vint ensuite, elle ne pu que constaster sa ressemblance flagrante avec sa mère, son portrait craché. Son père voyait donc chaque jour à travers elle sa défunte femme. Une perpétuelle torture mentale, renforcée par le sentiment de culpabilité vis-à-vis de sa nouvelle épouse, qu'il appréciait oui, mais qu'il ne pourrait jamais aimer autant qu'il l'avait fait pour Elizbaeth.

Quelles années plus tard, alors âgée de 9 ans, Aeryn apprit la bonne nouvelle, elle aurait bientôt une soeur. Et quelques mois plus tard, naquit Agatha Calliopée Nighthawk. Et les choses s'arrangèrent un peu. Avec cet enfant légitime, Veronica s'apaisa et arrêta de toujours sermonner à tout va la petite Aeryn, un vrai trublion, petite pleine de curiosité, toujours avide d'apprendre et d'explorer les recoins et méandres du manoir. Aeryn était comme sa mère, à croire que l'âme de cette dernière s'était incarnée en elle après sa mort. Douce mais tout à fait capable de devenir une tempête ambulante, un mot qui résumait le caractère global de la petite au plus près, oui, sans doute ambiguité. Active, elle ne tenait jamais en place durant un temps, vadrouillant aux quatres coins de leur domicile, et parfois sinistrement calme, le regard emplit d'une expression vide, et semblant penser à des choses qu'à son âge en devrait pas constituer sujet à réflexion pour une fille de son âge. En grandissant, son caractère changea un peu. Tout comme son apparence. Brune comme ses parents, elle devint "une jeune femme", un comportement plus féminin se développa, surtout dans son style vestimentaire, sa belle-mère lui imposant de donner bonne figure au dehors, ils avaient un nom à préserver. Elle commença donc à porter des robes évoluées, dentelles et soies brodées et bottes...Un vrai calvaire pour la petite qui jusqu'à présent était la première à se rouler dans la boue avec ses habits. Et sa dualité fit encore des siennes. Docile aux yeux de tous, elle dissimulait son tempérament fort et bien trempé, celui de feu sa mère. Elle sortait donc en cachette, errant dans les rues et flanant dans les allées simplement éclairées. Un certain goût du risque naissait en elle à cette époque là. Non pas que le danger lui procurait un drôle de sentiment, c'était plutôt l'envie d'échapper au carcan de la vie qui se profilait pour elle. Une vie d'épouse dévouée, d'une monotonie sans fin et de corvées à n'en plus finir. La jeune adolescente étudiait à l'école où ses parents eux-mêmes avaient apprit leurs classes, une bonne élève, mais pas excetpionnellement brillante, mais avec une propention à manier les mots avec aisance et à analyser les choses avec attention. A la fin de ses années, elle sortit avec les honneurs, et prévu d'aller à Londres pour approffondir ses connaissances en Littérature. Mais Veronica avait d'autres projets pour elle. Et vous vous en doutez, Aeryn n'allait pas se laisser faire. La perspective d'une union arrangée pointait son nez, tous les dimanches, venait au manoir le jeune Jefferson Glaston, un fils de bonne famille, éprit de la jeune fille dont le père avait une bonne influence sur les gens importants de la Chambre à Westminster.

Et c'est donc là qu'un tournant, le premier de sa vie, survint. Elle alla voir son père, pour lui parler et essayer de le convaincre de lui laisser la part d'héritage de sa mère ainsi que celle qui lui reviendrait plus tard, elle n'en demandait pas beaucoup, elle voulait simplement garder une chose précieuse à ses yeux, sa liberté. Son père, ne pouvant se résoudre à imposer à sa chère fille cette union consentie, et il céda donc. Et une nuit, tandis que la maison dormait paisiblement, Aeryn partit. Elle fit la route vers Londres où elle pu s'acheter un petit appartement, ou plutôt un taudis, mais qui ferait affaire pour elle, elle appréciait le dédale de l'imposant manoir où elle avait grandit, mais pour sa nouvelle vie, celà suffirait. Ayant fait une croix sur ses études à Londres, elle vécut un moment dans la peur, évidemment Londres avait beau être une ville évoluée il n'en restait pas moins des zones d'ombres planant sur la ville et certaines allées devenaient fichtrement glauques la nuit tombée pour une jeune fille comme elle. Et c'est d'ailleurs lors d'une nuit pareille que son chemin croisa celui d'un homme, énigmatique, charismatique et séduisant. Elle ne put chasser son visage de son esprit durant près d'une semaine, sentant sa présence aurpès d'elle en permanence, sans qu'il ne soit là et qu'elle ne l'ai vu plus d'une minute... Et un soir, alors qu'elle rentrait à pieds de son travail fraichement dégoté dans un pub du quartier, cet inconnu refit surface. D'abord heureuse de pouvoir enfin à nouveau contempler ce visage qui hantait ses nuits et ses jours, elle subit là le nouveau et déterminant tournant de sa vie. Elle avait alors 27 ans, et cette nuit de mai, une nouvelle Aeryn naquit. Elle fut mordue et transformée, l'homme en question se trouvant être un vampire qui la suivait depuis leur rencontre, fasciné par l'aura se dégageant de la jeune femme ce soir là. La jeune femme, brune, aux yeux bruns aussi perçants qu'expressifs sentait alors la vie se dérobée de son corps jeune et plein de vie. Elle n'avait rien à envier à une autre femme. Un peu plus grande que la moyenne, avoisinant le mètre soixante-dix-huit, elle possédait des formes, charnelles et bien proportionnées, de quoi faire tourner des têtes sur son passage dans un corset bien ajusté ou une robe mettant en avant sa silhouette. Son teint prit un peu plus celui de l'albâtre, mais elle resta globalement la même. Toujours aussi curieuse, pleine de surprise, maniant les mots avec autant de précision qu'elle pourrait le faire avec un couteau (oui, vivre seule à Londres dans un quartier comme le sien avait forcément eut des conséquences sur son comportement et la façon de s'assurer par ses propres moyens qu'elle pourrait survivre à la nuit qui s'annonçait).

Avec cette nouvelle vie devant elle, une vie à n'en plus finir, vint un changement en elle, elle développait un côté plus...violent? Une soif pour des plaisirs futiles et charnels, elle passa beaucoup de temps à parcourir l'Europe, s'installant un moment à Paris. La capitale française avait un attrait tout à fait personnel pour elle, sa mère rêvait d'y aller, son père lui avait confié, et cette ville avait tellement de distractions nocturnes à offrir à notre chère Aeryn, théâtre, opéra, poètes et artistes dans les rues, et proies ignorant le fléau qui se répendrait bientôt dans la ville. La vie nocturne plaisait à la jeune femme, et cette éternité devant elle aussi, une aubène pour sa soif toujours grandissante d'ambition et de savoirs. Se forgeant une identité de surface, elle passait de soirées en soirées, de bras en bras, laissant miroiter à certains un éventuel mariage, prenant l'argent de ces derniers pauvres sots pour continuer à s'offrir un train de vie assez satisfaisant pour elle. Un vampire par essence, avec le mode de vie qui va avec et toutes les implications allant de paire, le fait de devoir se nourir de sang, l'influence de la lumière du Soleil, et bien d'autres choses... mais ce n'était pas vraiment un calvaire, il y avait bien plus d'avantages que d'inconvénients quand elle y regardait bien. Mais un soir, elle fit la connaissance de quelqu'un qui changerait sa vie...pour de bon cette fois. Un humain, Darius, ce qu'autrefois, encore humaine elle aurait volontiers qualifier de coup de foudre. Un simple regard de cet homme et son coeur, bien que mort, lui sembla revivre et battre la mesure dans sa poitrine. Impossible se disait-elle alors, s'emmouracher d'un humain, elle devenait folle... Hum, vous savez bien ce que l'amour pouvait vous faire faire non? Mais plus le temps passait, plus elle ne pouvait plus nier la vérité. Et ainsi donc durant quelques années, elle partagea sa vie avec lui, perdant peu à peu son goût de la violence et du sang, bien sûr pour subsister, il lui fallait se nourir, et Darius, étonnament, resta en apprenant la vérité, le soir où il la surprit à mordre un voleur qui fuyait un sac en main. Mais quand Darius lui-même perdit la vie par les crocs d'un vampire, Aeryn sentit comme un poignard lui tranperçer la chair, une douleur sans nom et infinie. La colère prit le dessus, et tel un démon gardait au fond d'un puit durant des années, la vengence fut la seule rétribution possible pour elle. Elle traqua près d'une année le responsable, un vampire du nom de Fitz, et le tua. Mais la douleur de sa perte ne s'estompait pas...pas encore en tout cas. mais les années passant, elle se remit, non sans jamais parvenir à panser cette blessure, mais à l'enfouir suiffisament profond pour ne pas qu'elle devienne une faiblesse. A présent, elle vit ici, depuis déjà deux ans, se fondant au mieux dans la masse, cachant sa différence...mais les récents événements la pousse à se montrer encore plus méfiante qu'à l'accoutumée.

Avatar: Kate Beckinsale

_________________
I WAS BLIND BUT NOW I SEE

WHAT YOU REALLY MEAN TO ME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razel E. Callaghan
Your Power is Mine ▪ Fucking God
avatar

Nombre de messages : 584
N.E.M's Song : Apocalyptica.
Mood : Sadist.
Date d'inscription : 14/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: I'm a God, Don't Forget This...
RelationShips.:
Are You In Danger?:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Aeryn M. Nighthawk [Vampire_Finished]   Mar 23 Sep - 21:33

J'aime beaucoup la façon dont tu écris :love': :love': :love':

VALIDEE

_________________


"Death Note"
By Ness.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nothing-else-matters.highforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aeryn M. Nighthawk [Vampire_Finished]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aeryn M. Nighthawk [Vampire_Finished]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [KIT] Aeryn s'Fallen
» (ABANDONNÉE) À la dérive. [pv: Aeryn Avalaisoun]
» Mariage de Thomas et Aeryn
» Aeryn Melethiel, Elfe de Fondcombe [En cours]
» Le personnage du mois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nothing Else Matters :: ▪ MAKE THE GOOD CHOICE ▪ :: NOTHING ELSE MATTERS. Register :: Welcome to The Darkness-
Sauter vers: