AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oh viens, ne sois plus sage. Après tout qu'importe. [ Jack ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlie K. Jovovich

avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 17/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.:
RelationShips.:
Are You In Danger?:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Oh viens, ne sois plus sage. Après tout qu'importe. [ Jack ]   Mar 23 Sep - 22:01


Au vent que je devine
Nos lèvres éperdues
S'offrent des noces
Clandestines

      « 5692 x 2471 ?
      - 14064932 !
      - Mais comment tu fais bon dieu ! Comment tu fais ?
      - J’ai mon secret. »


    Sur ces quelques mots, Charlie paya son café au serveur et tourna les talons. Comme d’habitude, elle n’avait pas de tact. Elle aurait bien pu lui dire d’une voix mielleuse « Bon, et bien merci et à demain, comme d’habitude. » Mais non, elle ne l’avait pas fait. Enfin, à force, Roy Hamilton, le serveur en question, avait pris l’habitude. Voilà deux ans qu’il connaissait Charlie, deux ans qu’il n’avait pas le droit à un bonjour ni à un au revoir. Mais il avait compris, que ce n’était pas par impolitesse qu’elle faisait ça, que c’était simplement comme ça qu’elle était. Froide, toujours, et distante. Comme si elle avait peur des liens qu’elle pourrait tisser avec les gens. Car oui, c’était vrai, elle avait toujours crains de trop aimer les gens, comme son père avait trop aimé sa mère, pour se suicider en définitif. Jeune fille torturée, elle n’en avait pas l’air, et elle n’avait elle-même pas l’impression de l’être, c’était la vie après tout, elle ne pouvait pas changer ça. Elle aimait bien ce serveur au fond, car il était une de rares personnes à ne pas la harceler de question sur les calculs de tête impossibles qu’elle arrivait à faire. Et puis, un autre trait qu’elle aimait chez lui : il était homosexuel. Ca peut paraître débile dit comme ça, mais pas du tout. C’était déjà tout réfléchit dans le cerveau de Charlie, s’il aimait les hommes, il ne risquait pas d’être intéressée par elle. Dans la soirée, elle avait rendez-vous avec un certain Jack Caldwynn Blower, son coup de cœur, si l’on peut dire. Elle l’avait remarqué pour la première fois un soir, de pleine lune ou pas, à vrai dire je ne sais pas pourquoi je dis ça, la lune on s’en fiche. Ce qui l’a d’abord surpris chez Jack, c’était le détachement avec lequel il marchait dans la rue, comme si il n’était pas du même monde quelle. Jamais elle n’avait vu une telle personne, et c’est sûrement ce qui l’a poussé à le connaître. Et la deuxième chose qui l’a choqué chez lui, c’est qu’après lui avoir parlé un peu, elle s’était rendu compte qu’il était la première personne qu’elle n’arrivait pas à « cerner ». Même en faisant marcher son don pour analyser ses paroles, rien. C’était frustrant, affreusement frustrant, pour elle qui n’avait jamais eu de mal à analyser les paroles. Et comme un fait exprès, elle n’y arrivait pas juste avec la seule personne à qui elle tenait réellement. Sans vraiment se l’admettre.

    Elle sortit donc du petit café et arriva chez elle, dans son petit appartement. Enfin, dans son studio. Dans cette seule pièce dans laquelle elle devait dormir, manger, travailler. Encore heureux qu’elle en ait une autre qui lui serve de salle de bain. Il est vrai qu’avec son salaire, elle aurait pu se trouver un appartement beaucoup plus luxueux, mais elle n’en avait pas envie. Elle habitait ce studio depuis plus de cinq ans, cinq ans qu’il supportait ses sarcasmes, ses malheurs, et cinq ans qu’il lui offrait toujours son toit comme abris. Pour tout cela, elle ne voulait pas en changer. Charlie regarda sa montre, onze heures, elle n’avait pas faim pour l’instant. Elle n’allait pas manger ce midi, elle se contenterait de réviser sa médecine. Elle n’en avait pas besoin, mais pendant qu’elle révisait, pendant les longues heures qu’elle livrait à quelque chose qu’elle n’avait absolument pas besoin de faire, pendant ces quelques heures elle pouvait enfin se sentir normale. Vers dix-sept heures, elle arrêta enfin ses révisions et se rendit dans sa salle de bain. Là, elle prit sa douche, se lava les cheveux et tout ce qui va avec, puis s’habilla. Elle enfila un petit sous pull blanc crème avec un micro décolleté et un jeans tout simple, quelques peux délavés. Puis, elle se munit d’un élastique et s’attacha les cheveux. Lorsqu’elle eut terminé de se préparer, il était dix huit heures, et une heure de plus pour qu’elle arrive jusqu’aux cascades ou Jack l’attendait déjà.

      « Salut Jack. Tu es là depuis longtemps ? Désolée si je suis en retard, j’ai pas vu le temps passé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack C. Blower
Attention! Je suis ...

avatar

Nombre de messages : 247
Age : 28
N.E.M's Song : Memories - Within Temptation
Mood : Insatiable
Date d'inscription : 18/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Vampire
RelationShips.:
Are You In Danger?:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Oh viens, ne sois plus sage. Après tout qu'importe. [ Jack ]   Mer 24 Sep - 0:15

    Hypocrisie quand tu nous tiens… Jack était en train de se préparer pour sa soirée, mais le cœur n’y était pas vraiment. Surtout après ce qui s’était passé avec son boss. Jack secoua la tête lentement, évitant d’y penser. En tout cas, il se sentait de plus en plus hypocrite avec la demoiselle qu’il retrouvait ce soir. Cela faisait quelques temps déjà qu’il la fréquentait, et il n’avait toujours pas décidé de la mordre. Pourtant, elle devait avoir un sang des plus goûteux, des plus agréables à boire. Mais non, il ne faisait que vivre une aventure avec elle. Cela aurait été plus simple s’il éprouvait quelque chose pour elle, mais il n’en avait pas l’impression. C’était peut être une sorte de sentiment de protection qui sait… Elle semblait parfois si fragile… Jack secoua la tête de nouveau, et termina sa mise. Il avait enfilé pour l’occasion un jean et une chemise noire. Classe sans le paraître, le Vampire allait encore se faire retourner de nombreuses têtes. Enfin, là où il allait il n’y aurait probablement personne pour le voir. Dommage, il aimerait bien rendre jalouse la jolie Charlie. Oui, voilà le prénom de la demoiselle qu’il allait retrouver… Il n’avait pas mis vraiment longtemps pour arriver aux cascades, même si elles n’étaient pas réellement à côté. Mais bon après tout, il n’était pas vampire pour rien… C’est la raison pour laquelle il attendait depuis si longtemps lorsque la belle décida d’arriver. Enfin, il n’avait pas réellement perdu son temps parce qu’il avait pu réfléchir à propos de sa relation avec Razel.

    Accroc, c’est presque ça qu’il fallait dire, et le problème était qu’il ne désirait pas cela. C’était dingue comme ce Dieu pouvait rendre dépendant les gens de lui. Si auparavant Jack voulait absolument être son bras droit, maintenant devait s’ajouter son envie constante de se retrouver dans son lit. Fichus hormones… L’être insatiable qu’il était, au lieu de tenter de se rassasier un peu, le voilà qu’il était encore plus demandeur. Il secoua la tête pour chasser ses pensées, lorsqu’il entendit des pas légers approchés. La personne qui arrivait devait encore être à une centaine de mètres de lui, mais être Vampire avait quelques avantages tout de même. Ainsi, lorsqu’ils se rapprochèrent, il eut la certitude qu’il s’agissait de Charlie. Il se retourna, juste avant qu’elle ne commence à parler. Il adorait faire cela, les humains ne comprenait pas comment il savait qu’ils étaient là car persuadés de ne pas avoir fait de bruits. Un fin sourire se dessina sur les lèvres charnues du jeune homme, tandis qu’il détailla rapidement la demoiselle. Elle prit la parole, et ne daignant pas répondre vraiment, Jack dit :

    « Tu es magnifique Charlie »

    Il ne le pensait pas réellement. Certes, elle était jolie, mais elle pourrait faire beaucoup mieux. Son jean donnait l’impression d’avoir une centaine d’année, tandis que son pull blanc et ses cheveux attachés lui donnait l’air d’une nonne. Depuis le temps qu’ils se fréquentaient, jamais il ne l’avait vu réellement se lâcher, et cela le contrariait. Il ne désespérait pas pourtant, il réussirait à la dévergonder, ou il ne s’appelait plus Jack Blower. En tout cas, il lui fît un grand sourire, et répondit finalement à sa première question :

    « Ne t’inquiètes pas, je viens tout juste d’arriver… »

    Il se leva finalement, et déposa un léger baiser sur la joue de la demoiselle, un grand sourire aux lèvres. Il était vraiment un hypocrite hors pair, et il espérait qu’elle ne le découvrirait pas. Oh, il était une excellent menteur, pas de problèmes avec ça, mais elle donnait l’impression de le décrypter à chacune de ses paroles, même si elle ne disait rien après. Elle était étrange après tout, mais il l’aimait bien après tout… Il lui attrapa la main, et l’invita à le suivre dans un coin spécial, le plus joli du coin, et surtout, le plus romantique. Il avait préparé un petit pique nique qui deviendrait certainement nocturne, et une belle soirée se profilait à l’horizon…

    « Surprise… »

    A peine plus qu’un murmure, avec une voix tellement charmante, tellement agréable. En tout cas, il continuait à sourire, et s’assit sur la couverture qui était dépliée. Avec un geste de la main, il l’invita à faire de même…

_________________

Kit by Dazzle* (Exempt GiF by Me)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Oh viens, ne sois plus sage. Après tout qu'importe. [ Jack ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après tout, c'est juste un café.
» Ludmilla ? Vous n’êtes, après tout, qu’un minuscule individu dans le vaste monde...
» [Fini] Sois sage, ô ma douleur, avec Lise
» (15/09 - 17h36) On passe nos nuits ensemble après tout (feat. Karisma)
» [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Qui s'oppose s'attire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nothing Else Matters :: ▪ AROUND WICHITA FALLS ▪ :: WATTERFALLS-
Sauter vers: