AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lenny ; Brooks

Aller en bas 
AuteurMessage
Lenny Brooks

avatar

Nombre de messages : 3
N.E.M's Song : Lavinia;
Mood : Foggy
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Lenny ; Brooks   Jeu 25 Sep - 9:26



    « I felt the blood .
    I felt the dark night wrapping her arms around me .
    I felt myself dying, but there was nothing I could do about it . »


    { Prelude


    Nom & Prénom: Brooks ; nom qui s'est perpétué durant plusieurs siècles et qui coule dans les veines même de la famille. Rien ni personne ne le souillera. Lenny ; provenance latine signifiant fort comme un lion. Rien ne l'empêchera d'avancer.
    Surnom Len
    Age: 203 ans âge réel ; 23 ans âge physique
    Lieu et Date de Naissance: Chicago;WoodPark, 1 Janvier 1805


    {I Want Your Blood


    Caractère: Complexe et indéfinissable, parfois froid et manipulateur, Lenny fera tout pour parvenir à ses fins. Son but est précis et ses idées fixes. Il aime le calme mais raffole des cris qu'il engendre, cultive la réflexion mais est rapide à l'attaque. Ses intentions sont toujours claires et précises, il ne cache rien et préfère le mettre au clair. Immortel, il ne ressent rien d'humain. Enfin presque. Il s'adapte aux siècles comme on s'adapte à un appareil dentaire; petit à petit. La tâche n'est jamais aisée et les changements souvent précoces. Des sentiments ? Jamais. Ou alors, très peu. La seule chose majeure qu'il ressent est sa haine pour les êtres au sang chaud. Des êtres qui le répugne. Des êtres qui veulent des empereurs puis des démocraties, qui craignent la guerre mais la déclenchent plus tard; deux fois, en plus. Les humains. Une espèce qu'il aura été pendant 23 ans. Déjà, considère t-il ce temps comme trop long. Mais son côté optimiste et sur de lui a raison de son être et il trouve souvent plusieurs moyens qui l'aident à raisonner ses choix, à se convaincre lui même d'avoir pris le bon chemin. Seul, même si de nature profonde sociable et chaleureuse, il erre sans fin à l'affut de péripéties excitantes. Rien de mieux qu'un bon challenge. Sentimentalement, Lenny ne ressent rien. Grand amoureux en tant qu'homme de sang chaud, il est aujourd'hui très peu influencé par la femme. Toutefois intrigué par l'évolution de celle-ci, il se surprend à penser de temps en temps, à quel point elle est forte. Après tout, de 1800 à 2000, la marge du pouvoir féminin est énorme. Bien que vampire, il se prend aussi à se demander si l'organe qui respirait autrefois, pourrait oui ou non, battre à l'appel d'une forme d'amour ...

    Physique Grand et blond, cheveux courts soignés ou en bataille, bien batti, yeux bleus charmeurs et qui dérangent, Lenny a déjà dit merci à Dame Nature. Bien sur, même si son physique l'avantage quand il s'agit de chasser ses proies, il n'en n'a que peu faire. Grand romantique mais mauvais garçon sur les bords durant sa première vie, il ne pouvait à ce moment là qu'en profiter lorsqu'il s'agissait de relations physique. Sa deuxième vie l'aura en premier temps tellement bouleversé qu'il s'est aujourd'hui habitué à ne se soucier que de sa nourriture. Peu incommodé par son physique, il se sent bien dans sa tête et dans son corps. Quand ses besoins de chaleur humaine se font clairs, il les assouvit en temps et en heure. Il s'embarrasse peu du corps humain mais le convoite pour son sang. Sur son bras droit, des cicatrices par çi par là. Des grandes ou plus petites, des larges ou plus minces. Son état de santé ? Haha. Pour faire bonne figure quand il s'était une fois installé en 1837, dans une petite ville de Philadelphie, il était allé faire un tour chez l'érudit local. Quelle n'était pas sa surprise d'apprendre qu'il présentait les symptômes de la maladie la plus influente du moment. Mais passons, il est évident que sa condition physique est des meilleures. Ses cinq sens sont en osmose et ses pensées de même. Doté d'un physique assez carré, il sait persuader les gens de manière la plus subjective et ceux, sans même bouger le petit doigt.

    Signes Particuliers: Des signes particulier, au fil des siècles, Lenny en a eu beaucoup. Jouer avec son chapeau comparable à un petit haut de forme dans les années 1840, titiller son nœud papillon en 1895, faire tourner sa canne à pommeau en 1900, mettre ses mains dans ses poches en 1930, s'énerver sur sa barbichette naissante en 1950, fumer la cigarette en 1960, jouer les cool et être très détendu en 1970, devenir plus nerveux en 2000 et enfin, être ce qu'il est sans grand signes particuliers en 2008.

    { Romance


    {My life is not Fairy's Tale:

    Before The Transformation: Je ne me rappelle pas très bien de ma vie d'humain. Des souvenirs me reviennent de temps en temps mais ils ne sont jamais trop précis. Le plus lointain serait quand j'étais âgé de 11 ans. Déjà me sentais-je bien dans ma peau. J'étais un petit garçon de classe sociale moyenne mais dont les parents étaient très cultivés. Ma mère était très belle. Enfin, si je ne me trompe pas. Ses cheveux bruns bouclés tombaient sur ses épaules comme la soie sur le coton et son sourire illuminait toute pièce. Mon père était un homme plus droit. Très réservé, il ne m'appelait que par notre nom de famille. J'ai toujours pensé qu'il n'aimait pas mon prénom mais aujourd'hui, je sais qu'il le respectait trop pour le dire à haute voix. Une forme de crainte bien étrange que je dois avouer, n'avoir toujours pas compris. Les écoutant dialoguer tout deux, je me sentais parfois si ignorant que je n'osais pas ouvrir la bouche de peur de sortir des propos qui n'avaient aucun sens. Mais mon intelligence était bien présente. J'étais à l'écoute de mon tuteur et adorais apprendre de nouvelles choses. La science et la littérature allait pour moi, de paire. Malgré que les deux matières soient bien opposés, je voyais entre elles, un lien très particulier. Comme un sorte de complément. A 17 ans, j'étais déjà un homme. Mes parents m'avaient introduit au monde réel il y a de cela un an et déjà était-je courtisé par les femmes. Je devais l'avouer, la situation ne me déplaisait pas. Je travaillais dans un laboratoire en tant qu'assistant mais étudiait à côté les Arts et les Lettres. Finalement, l'écriture aura eu raison de moi. Elle l'emportait sur la Science qui me plaisait tout de même. A 19 ans, j'eus ma première romance interdite. Elle s'appelait Susie et elle avait beau être de 6 ans mon ainée, j'étais sous le charme. Un jour de Mars, elle me quitta sans un mot. J'eus beau la chercher partout, jamais je n'eus le luxe de reposer mon regard sur son visage. M'avait-on dit, elle avait quitté l'Amérique pour l'Angleterre. Un pays que je méprisait sans le connaître. Mes 22 ans furent une année riche en émotion. J'étais un homme très fier de ma personne et sur de soi même. Une qualité pour les affaires. Ma mère disait être contente de moi mais je lisais toujours dans le regard de mon père, une certaine tristesse. Tristesse que je ne réussit jamais à effacer. La même année, en 1827, une unique larme traversa le long de ma joue, le jour de son décès.

    During the Transformation J'avais 23 ans quand Theodore m'a transformé. Une nuit dure et froide d'hiver, alors que la neige m'empêchait de sortir, je pensais à mon père. A quel point l'avais-je déçu au fil de mon existence ? L'avais-je réellement déçu ou était-ce juste un leurre qu'il utilisait pour me rendre plus fort ? Jamais ne le saurais-je. Jamais. Posant ma main sur la vitre glacée, je ne pouvais m'empêcher de penser à lui. Ma raison me poussait à penser à mon passé. Un passé que je n'approuvait pas. Puis, prit d'une colère soudaine et détruit par une peine que je n'osais avouer, je passais ma main d'une force impressionnante, à travers la vitre. Les éclats de verre volèrent de toutes parts. Deux m'écorchèrent la joue, plusieurs se logèrent dans mon poignet mais je n'en avais que faire. Ma douleur mentale était telle que la douleur physique ne m'atteignait pas. Bien sur, personne n'accourut me voir. J'étais seul dans cette demeure dont je tairai le nom. J'étais seul jusqu'à ce que je me retournât et aperçu un homme m'observer. Il était grand de taille et de corpulence moyenne. Ses yeux ne clignaient pas et j'aurais juré qu'il ne respirait pas. Il était contre le mur de la bibliothèque, m'observant d'un air neutre. Si j'étais venu pour la première fois dans cette pièce, j'aurai cru voir une statue. La chose la plus inexplicable se produisit ensuite. J'avais l'impression de le connaître, de l'avoir déjà vu. Mais où ? Son regard si persistant, son apparence si neutre mais si cruelle à la fois, je la connaissait. Mais d'où ? Et puis, sans crier gare, il était devant moi. J'avais eu peine à cligner des yeux qu'il m'adressait la parole. « Cela faisait un moment que je t'observais. J'avais raison, tu es comme moi ». Puis, il se fit un sourire et reprit. « Enfin, tu seras comme moi ». Et il me donna le coup le plus puissant que je n'eut jamais reçu . . .
    Les jours suivants furent pénibles. Angoissants. Douloureux. Cruels. Atroces. Mais cette douleur ... cette douleur n'était pas humaine. Elle ne pouvait pas l'être. Je souffrais comme nul être humain n'a souffert, j'hurlais de temps en temps tellement j'avais mal. Je ne dormais pas. Quelque chose en moi m'en empêchait. En réalité, je ne pouvais pas dormir. Il veillait sur moi dans un coin, me disait que tout irait bien. Et puis, ma peine se dissipa. Je voulus me lever mais il me repoussa sur le sol. Il me disait que j'étais encore trop faible. Ses doigts glacés me touchèrent pour la première fois. Il tendit un bol au-dessus de ma bouche mais je secouais la tête. Je n'avais pas soif. Pas d'eau. D'autre chose ... c'était si fort, l'odeur me chatouillait les narines. Il esquissa à nouveau un sourire et tout en versant le liquide rouge entre mes lèvres, il murmura de façon amicale. « Je suis sur que l'on va bien s'entendre toi et moi ... Mais pour l'instant, bois ».

    And Now: J'ai traversé 10 années au côté de Theodore. Au départ, je m'entendais très mal avec lui. Je le détestais pour le sort qu'il m'avait infligé mais une partie de moi même se sentait forcé de le suivre. Il ne cessait de me dire qu'il était normal de le haïr et son niveau de confiance en lui même était extrême. 2 années passèrent. Nous étions comme deux frères. Je ne sais pas comment notre relation en était arrivé là mais je ne me voyais plus en solitaire. Au fond, j'avais toujours désiré ce frère. J'avais du mal à me faire à l'idée que petit à petit, j'oublierai ma vie antérieur et ce par sa faute mais notre lien fraternel était devenu plus important que mon passé humain. Nous traversions villes et campagnes en quête de quelque chose dont nous ne savions même pas le nom. Sorte de but ultime invisible pour se donner un goal. Pour se persuader que n'errions pas sur Terre pour rien. On chassait ensemble mais nous nous attaquions rarement aux femmes. Nous avions une sorte de barrière de respect et de principe envers elle. Deux vampires mâles contre une seule femme nous semblait très peu équitable. Et puis les hommes offraient en général un meilleur challenge. 10 années passèrent alors ainsi. Et puis, lors d'une partie de chasse, je perdit mon frère de vue. Je ne le revit plus jamais.
    Aujourd'hui, je suis bien plus indépendant même si j'ai au fil des décennies, fait multiples rencontres de mon espèce. Bien sur, certaines étaient plus convaincantes que d'autres. Je suis à l'aise dans mon esprit et connaît ma force. Bien sur, ma solitude me pèse souvent.

    { I’m Not Alone

    My Family: J'ai toujours su que j'avais il y a longtemps de cela, aimé ma famille humaine. J'aimais ma mère pour la personne qu'elle était; douce, généreuse, attentive. J'aimais mon père par respect mais parfois me sentais-je comme obligé d'éprouver ces sentiments pour lui. Nous n'entretenions pas de rapports très proche mais nous nous aimions. Ma grand-mère était effroyable. Elle ne cessait d'humilier ma mère en public ayant toujours pensé qu'elle n'était pas assez bien pour son fils et éprouvait envers moi, un sentiment de colère et de haine que je ne réussis jamais à comprendre. Aujourd'hui, je n'ai plus de famille. Après ma transformation, je les ai observé, au loin, mourir un à un comme jamais je ne mourrai. Mourir comme de simples mortels qu'ils étaient. Alors je les haït, je les haït de m'avoir quitté, sans m'avoir recherché.

    Relations amicale: Théodore. Plus qu'une relation amicale, il était comme un frère pour moi. Je l'ai perdu de vue et plus jamais revu. Parfois, je pense qu'il a préféré que je vive pour moi et non pour nous deux. Peut-être aura t-il été le plus intelligent des deux. Au fil des siècles, j'ai fait beaucoup de rencontres. Certaines étaient très intéressantes à vivre mais d'autres ne méritaient pas mon attention. J'apprends de mes erreurs et elles me rendent plus fort. J'aime la compagnie mais ne ressent pas l'obligation d'être constamment en présence d'un autre être de mon espèce.

    Relations amoureuse: L'Amour. Je sais l'avoir vécu en tant qu'humain. Je sais qu'il y a en moi un organe nommé cœur mais je sais aussi que celui-ci ne bat pas. Il est mort mais demeure dans mon corps pour toujours. J'ai beaucoup entendu parler de l'Amour mais n'ai jamais compris ce que c'était. Comment sait-on, lorsque l'on est vampire ? Comment sait-on si notre cœur respire un prénom ou ne le respire pas ? Comment sait-on quand une femme est parvenue à redonner à cet organe le doux son de son battement ? J'y réfléchit mais ne trouve pas. Reste plus qu'à le vivre et on verra.

    Avatar: Chad Michael Murray

    { And Behind The Mask

    Surnom: Spotch
    Boy or Girl?: Girl
    Où avez vous connu le forum? Partenariat
    Niveau de rp: A vous de juger =]
    Qualité du design: Superbe ; j'adore la tête de Kristen =']
    Qualité du Contexte: Très accrochant, j'ai hâte de voir ce qu'il réserve =)
    Autres: ---
    Code: Je déteste ce forum. Je déteste aussi les admins. Mais j'adore les bisounours .


Dernière édition par Lenny Brooks le Sam 4 Oct - 13:37, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenny Brooks

avatar

Nombre de messages : 3
N.E.M's Song : Lavinia;
Mood : Foggy
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: Lenny ; Brooks   Jeu 25 Sep - 9:27

    On peut supprimer ce message =)


Dernière édition par Lenny Brooks le Dim 28 Sep - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden P. Medway

avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 14/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Pyrokinésie.
RelationShips.:
Are You In Danger?:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: Lenny ; Brooks   Ven 26 Sep - 23:30

Bienvenue & bonne chance pour la suite mg
L'avatar t'es reservé pour une semaine woot

_________________

    (C)SWEET
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenny Brooks

avatar

Nombre de messages : 3
N.E.M's Song : Lavinia;
Mood : Foggy
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: Lenny ; Brooks   Dim 28 Sep - 16:54

    Merci à toi, on peut aussi supprimer mon deuxième post, je n'en ait pas eu besoin finalement;
    je crois avoir fini :).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razel E. Callaghan
Your Power is Mine ▪ Fucking God
avatar

Nombre de messages : 584
N.E.M's Song : Apocalyptica.
Mood : Sadist.
Date d'inscription : 14/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: I'm a God, Don't Forget This...
RelationShips.:
Are You In Danger?:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Lenny ; Brooks   Dim 28 Sep - 17:26

VALIDEE mister

_________________


"Death Note"
By Ness.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nothing-else-matters.highforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lenny ; Brooks   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lenny ; Brooks
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kalissa Brooks, Si la vitesse serais une personne: se serais moi!
» Pattie Brooks - "This Is The House Where Love Died"
» Brooks Laich C 34 3250000 2 73 72 75 74 76 73 75 84 73 67 75 76 73 74 76
» Signature de contrat - Brooks Orpik
» 04.Pastiche d'Alcools d'Apollinaire par Maxime Brooks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nothing Else Matters :: ▪ MAKE THE GOOD CHOICE ▪ :: NOTHING ELSE MATTERS. Register :: Welcome to The Darkness-
Sauter vers: