AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "C'est à cette heure ci que tu rentres?" PV Chris...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack C. Blower
Attention! Je suis ...

avatar

Nombre de messages : 247
Age : 28
N.E.M's Song : Memories - Within Temptation
Mood : Insatiable
Date d'inscription : 18/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Vampire
RelationShips.:
Are You In Danger?:
10/100  (10/100)

MessageSujet: "C'est à cette heure ci que tu rentres?" PV Chris...   Mar 30 Sep - 2:52

    Les rayons du soleil s’étaient malicieusement répandus dans la pièce, à cause d’une négligence de la part du Vampire encore allongé. Allongé, mais plus endormi… Ces fameux rayons avaient effleurés ses paupières, et l’avaient réveillé d’un sommeil inutile mais ô combien agréable. Un regard au réveil posé non loin de lui, lui indiqua qu’il était presque 18 heures, soit trois heures avant son habituel réveil. Par habitude, il chercha Christinna du regard, et ne la vit pas. Rien que cette pensée lui fît froncer les sourcils. Où était elle encore passée ? Certes, elle avait le droit de se balader, et de sortir de sa chambre, mais il avait l’habitude de l’avoir à ses côtés à son réveil, et pas cette fois. Tout à fait réveillé cette fois, il se leva rapidement et avança d’un pas furieux dans la chambre. Il était nu… Avaient-ils couchés ensemble la nuit dernière ? C’était étonnant qu’il ne s’en souvienne pas, mais pas qu’ils aient pu le faire en tout cas… Quoiqu’il en soit, il ouvrit son armoire et s’arma d’un jean qu’il enfila prestement. Il n’allait quand même pas se balader nu dans l’hôtel. En plus de risquer croiser Razel, il pourrait se faire remarquer, chose qu’il n’avait pas du tout envie. Enfin bon, il sortit finalement, sans enfiler plus que son pantalon, et se dirigea rapidement vers la chambre voisine, où vivait Chris lorsqu’elle n’était pas avec lui.

    Deux coups, puis encore deux, et toujours pas de réponses. S’armant du double de la carte ouvrant la chambre, il la passa sur la bande magnétique, ouvrant au passage la porte. Il aurait pu l’enfoncer, mais une nouvelle fois il ne voulait pas d’ennuis avec le seul hôtel potable de la ville. Elle était vide, tandis que la colère grandissait chez Jack. Il détestait qu’elle ne soit pas là à son réveil, mais plus encore, il détestait lorsqu’elle était totalement absente. Où était elle donc passée pour être absente à cette heure ? D’habitude, même lorsqu’il se levait en avance elle était là, mais pas cette fois. Partir à sa recherche serait d’une débilité incroyable puisqu’il ne savait même pas où chercher. Pourtant, il du profondément se retenir pour ne pas y aller. A contrario, il préféra retourner dans sa chambre prendre une douche. Au moins ça lui changerait les idées au lieu de se morfondre… L’eau chaude coulait sur son corps musclé, pendant qu’il se sentit étrangement léthargique…

    Citation :
    Flash Back :

    « C’est donc vrai, tu es encore vivante… Etrange, très étrange. »

    Elle n’était pas encore tout à fait réveillée, et ne devait pas l’avoir entendu, mais elle bougeait, et rien que cela était en soi un exploit. Elle devait être l’une de ces personnes que cherchait son maître, Razel, avec un pouvoir. Certainement un pouvoir de régénération, comme lui l’avait.

    « Où..., où suis-je ? »
    « Savais tu que tu as un pouvoir ? »
    « Un… un quoi ? Qui êtes vous ? Qu’est ce que vous racontez ? Et répondez à ma question, où sommes-nous ? »« Sais tu que tu as un pouvoir ? Celui de te régénérer ? »
    « Je ne… Pourquoi dites vous cela ? »

    Elle l’ignorait, peut être venait elle de le développer après tout. Dans ce cas là, personne ne devait être au courant, et Razel ne savait peut être pas son existence. Immédiatement, le vampire vit tout son intérêt pour cette fille. Si elle se régénérait, il pouvait la mordre à l’infini, et ne jamais être en panne de sang. Le rêve pour tout vampire existant, et un miracle pour Jack, si gourmand qu’il était…

    « Tu aurais du mourir cette nuit. Pas par cet imbécile que tu croyais aimer, mais par moi. Tu as du remarquer que j’étais un vampire, et je t’ais mordu en début de soirée… »

    Elle posa sa main sur son cou, croyant apparemment qu’il lui racontait des histoires. Visiblement, elle devait croire que les canines qu’elle avait vues hier n’étaient qu’un rêve, alors il décida de lui donner tort en sortant ses belles canines blanches.

    « Il ne devait plus rester aucune goutte de sang dans ton organisme, et pourtant, tes plaies se sont refermées sous mes yeux, alors que je m’apprêtais à partir. Tu ne semblais pas morte, alors que n’importe qui d’autre l’aurait été. Je t’ai pris avec moi, et emmenée ici pour vérifier si tu étais bien vivante, et il semblerait que ce soit le cas… »
    « Pourquoi m’avez-vous sauvé ? »
    « Ca ne te regarde pas, et pour répondre à l’une de tes premières questions, je m’appelle Jack, Jack Blower. »

    Elle le regardait d’un air étrange, comme s’il était quelqu’un d’absolument magnifique qui ne méritait que d’être vénéré. Ce regard, il devait l’avoir lui-même pour son Dieu, enfin, il l’aurait si c’était son genre plutôt. Quoiqu’il en soit, il se leva, et lança une de ses chemises à la demoiselle qui squattait son lit. Elle était nue car il avait désiré la mettre plus à l’aise. Maintenant, si elle acceptait cette chemise, ça serait l’acceptation d’autre chose, la vie permanente auprès de Jack. Il le lui précisa :

    « Si tu mets cette chemise maintenant, c’est que tu acceptes de faire partie de ma vie. Je te l’annonce sans encombre, je veux que tu me serves de nourriture en permanence, que tu sois là quand j’ai faim, quand j’ai envie d’avoir ton sang, qui soit dit en passant est très gouteux. Je ne te promets pas l’amour, mais au moins ma protection… »

    Elle accepta, sans conditions, aussi étrangement que cela puisse paraître… Tout aussi étrange, Jack eut une sorte de satisfaction qu’il n’arrivait pas à identifier.

    Fin Flash Back…

    Il sortit de sa rêverie lorsque la porte s’ouvrit. L’eau coulait toujours, aussi brûlante qu’au début. Sans qu’il ne s’en rende compte, il avait passé trois heures dans la douche, sous l’eau. Ce souvenir était étrange, car comme un rêve qui s’était ralentit. Le plus étrange dans tout cela, c’est que c’était l’absence de Chris qui avait tout provoqué. Une nouvelle fois, c’était une partie humaine qui s’était réveillée, et à l’instar de la dernière fois, il la refoula car trop dangereuse pour lui… Il ceignit sa taille d’une serviette après avoir éteint l’eau. Silencieusement, il sortit de la salle de bain, et se plaça derrière Chris qui était encore en train de se délester de son manteau. Il leva la main, jusqu’à la passer dans son cou, en une caresse aussi douce qu’elle promettait des suites douloureuses… Il descendit dans son dos, et posa finalement sa main sur sa hanche, avant de la retourner d’un geste sec vers lui :

    « Où étais tu ? »

    Il avait sifflé ces quelques mots, tandis que sa seconde main vint s’éclater sur la douce joue de la demoiselle. La colère l’empêchant de maîtriser ses gestes, il avait frappé bien plus fort qu’il ne l’aurait voulu, éclatant une lèvre qui se referma aussitôt…

_________________

Kit by Dazzle* (Exempt GiF by Me)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christinna Devis

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 32
N.E.M's Song : All I Need
Date d'inscription : 22/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Régénération
RelationShips.:
Are You In Danger?:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: "C'est à cette heure ci que tu rentres?" PV Chris...   Mar 30 Sep - 4:01

    Les mots l’envoûtaient tant ils étaient bien écrit, sans compter que c’était son auteur préféré qui les lisait, elle ne pouvait donc s’en retrouver que charmée. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas quitté sa chambre et cette bouffée d’air pure était comme une renaissance. Non pas qu’elle ait à se plaindre de sa vie. Tant qu’elle avait son seigneur auprès d’elle, rien d’autre n’importait. Cependant, il faisait bon à quitter la chambre d’hôtel pour une autre activité que les courses. Lorsqu’elle avait su que l’auteur qu’elle affectionnait le plus descendait dans la librairie de la ville pour une lecture exclusive de son dernier livre, elle s’était réjouie. Elle avait prit avec elle un de ses romans qu’elle souhaitait se faire dédicacer. Absorbée par sa voix, elle en oublia l’espace et tout aussi bien le temps, temps qui passait bien trop vite et dont chaque minutes étaient chronométrées en temps normal. Elle ne s’aperçu de l’heure tardive qu’en sortant de la librairie. Mon Dieu, elle devait faire au plus vite, avant qu’il n’ouvre les yeux et qu’il ne constate son absence ! Elle n’avait pas jugé nécessaire de lui parler de cette sortie, certaine qu’elle l’ennuierait plus qu’autre chose avec ses histoires. C’était à tort ou à raison…

    N’ayant pas de voiture, les transports en communs étaient la seule façon qu’elle avait de se déplacer. Le trajet du bus ne lui paru jamais aussi long. Elle se devait de rentrer le plus vite possible ! Si jamais il se réveillait avant son retour, ce serait catastrophique ! Elle lui avait promis d’être là pour lui, pour sa faim comme pour lui tenir compagnie, elle n’avait pas loupé un de ses réveils en deux ans, elle espérait rester dans cette continuité.

    En sortant du bus, elle se pressa pour finalement s’arrêter net devant la porte de la chambre de son maître. Elle n’avait même pas prit le temps de passer dans la sienne pour y déposer son livre ou se défaire de son manteau. Il était tout juste vingt une heure, son cœur s’affolait dans sa poitrine, elle n’avait qu’une chance sur deux qu’il dorme toujours, dans le cas contraire… Elle frappa trois coups faibles comme à son habitude mais aucune réponse ne lui parvint. Elle soupira de soulagement imaginant qu’il puisse être encore plongé dans son sommeil, puis entra sans faire de bruit. Cependant le bruit de l’eau qui s’écoulait lui indiqua bien avant qu’elle ne vérifie, qu’elle ne trouverait pas le vampire dans son lit. Dépitée d’avoir failli à sa mission, elle posa son livre sur le matelas avant de se débarrasser de son manteau. A peine eu t’elle fini qu’elle sentit une caresse sur sa nuque. Elle ferma les yeux sous ce touché tendre et délicat. C’était ainsi qu’il posait sa main sur elle avant de se délecter de son sang. Alors elle n’aurait le droit à aucune représailles ? Il lui offrait son pardon sans punition. Comme il était bon…

    Cependant, sans qu’elle ne s’y attende, il se fit plus agressif et violent. Elle porta sa main à sa joue et suçota sa lèvre inférieure cicatrisée, mais ensanglantée. Comme toujours, elle ne se rebella pas, pourtant la douleur parlait pour elle faisant naître des larmes aux coins de ses yeux. Malgré tout elle ne pleura pas, elle l’avait mérité, elle le savait, elle n’avait plus qu’à expier ses fautes.

    « Je suis désolée… Je suis allée à la librairie et je n’ai pas vu le temps passer. Je sais que ce n’est pas une excuse mais… »


    Mais rien, elle n’avait aucune justification quelle soit valable ou non à lui fournir.

    « Ca ne se reproduira plus. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack C. Blower
Attention! Je suis ...

avatar

Nombre de messages : 247
Age : 28
N.E.M's Song : Memories - Within Temptation
Mood : Insatiable
Date d'inscription : 18/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Vampire
RelationShips.:
Are You In Danger?:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: "C'est à cette heure ci que tu rentres?" PV Chris...   Mer 1 Oct - 1:56

    Ses excuses, bien que fondées n’eurent pas l’effet escompté sur Jack. Il ne pouvait cautionner qu’elle avait pu s’absenter aussi longtemps, jusqu’à l’oublier. C’était forcément ce qui s’était passé, sinon la demoiselle serait revenue bien plus tôt. Si c’était un homme qui l’avait fait perdre la tête à ce point, sa punition n’aurait d’égal que sa fureur non contenue. Cependant, il ne pourrait pas le savoir avec certitude. Bien qu’il se douterait d’un mensonge s’il l’entendait. Après tout, il connaissait sa Chris, et elle n’avait jamais pu mentir avec lui. Quoiqu’il en soit, pour le moment, il décida de ne pas l’accuser de façon directe. Si elle avait un amant, il le saurait bien assez vite. Il préféra la retenir, tandis que l’écho du claquement de la main s’estompait enfin. S’il ne la tenait pas, elle se serait certainement effondrée au sol. Il faut dire qu’il n’y était pas allé de main morte avec sa baffe. Il n’eut pas à le regretter, puisque ce n’était définitivement pas son genre. Surtout qu’il était un peu sur les nerfs depuis sa dernière entrevue avec Razel. Dommage pour Chris c’est elle qui allait payer à cause d’un simple retard. La main qui venait de la frapper revint vers son visage, mais se fit bien plus douce, essuyant les larmes naissantes de la demoiselle blonde.

    « Tu as mal n’est ce pas ? »

    Un simple murmure, mais lourd de menaces. Surtout qu’il venait de voir le livre posé sur le lit. Abandonnant la chaleur du corps de la demoiselle si près du sien, il se dirigea vers le matelas et attrapa avec grâce le livre déposé. Avisant le quatrième de couverture, il vit la photo d’un jeune auteur, plutôt mignon selon les normes féminines. Par-dessus, une signature aussi laide qu’impersonnelle… C’était donc pour cela qu’elle était en retard, pour les beaux de cet auteur de pacotille… Il leva les yeux, et les posa sur la frêle silhouette de celle qui partageait sa vie depuis déjà deux ans. Elle savait comme il était, et elle connaissait sa jalousie maladive. Qu’elle puisse admirer cet homme au point de lui demander une vulgaire signature était absolument inconcevable :

    « Un bel homme, certainement très sympathique. Dommage qu’il doive mourir aussi jeune… »

    Ne vous y trompez pas, il n’est pas encore mort, mais le sera dans la nuit. Jack ne pouvait laisser passer la moindre infidélité de la part de sa chose, encore moins pour quelqu’un qui ne s’intéressait pas à elle. Cet homme là mourrait, et Chris saurait que s’engager avec un autre signerait sa perte. Lorsque quelqu’un à qui l’ont tient meurt, c’est toujours une grande tristesse, et la belle blonde ne voudrait pas la vivre plusieurs fois. Cet avertissement devrait suffire pour la démotiver à toute tentative d’évasion du joug du vampire. Attrapant le briquet posé sur la table de nuit, il alluma une flamme, avant de faire s’embraser le livre, qu’il jeta dans la corbeille en métal. Symbole évident, le livre était mort, l’auteur le serait bien assez tôt. Jack se tourna vers la demoiselle, et en un mouvement plus rapide que la vision, il se retrouva de nouveau devant elle. Il plaqua sa main sur sa gorge, et dans la continuité de son mouvement la jeta contre le mur. Elle ne toucha pas le sol puisque Jack fût encore plus rapide que la chute. Il l’attrapa donc de nouveau au cou, pour la plaquer contre le mur. Elle aurait bien entendu toute son attention, et il pourrait lui donner tous ses avertissements sans problèmes :

    « Tu m’as choisis Chris. Il y a deux ans, tu avais le choix, et tu m’as choisi. Je t’interdis d’aller voir ailleurs, et de te complaire d’autre chose, ou de quelqu’un d’autre que moi… »

    Pendant quelques secondes, il se demanda si cette possessivité avait d’autres raisons que son insatiabilité. Après tout, il s’était redécouvert des sentiments quelques jours plus tôt à peine, et peut être en avait il aussi pour… Il chassa cette idée brusquement, et relâcha le cou de la demoiselle en avisant son teint violet. Elle s’effondra au sol à genou, normal après tout, il avait faillit l’étrangler, et donc elle avait perdu un peu de contenance. Il s’agenouilla devant elle, et passa une main redevenue douce sous son menton, pour qu’elle regarde de nouveau vers lui :

    « Tu ne voudrais pas être responsable de la mort de plus d’innocents ma chère Christinna ? Je sais que tu n’es pas une tueuse, tout comme tu sais que ce n’est pas moi qui tue ces gens, c’est toi… »

    Le ton doucereux du Vampire ne laissait rien présager, simplement, il lui annonçait une douce évidence, qui n’avait rien de féérique. La demoiselle se sentirait très certainement coupable, et c’était là tout le but de la manœuvre. C’est là qu’il prit conscience de toute l’ampleur de son côté manipulateur, qui ressemblait bien trop à celui de Razel. Il se releva brusquement à cause de cette révélation, entraînant avec lui Chris du fait qu’il lui tienne le menton. Il la lâcha comme s’il s’était brûlé et se détourna. Lui tournant le dos, il sentit ses épaules se contracter de colère et de douleur contenue. Mais Merde, pourquoi réagissait il comme ça tandis qu’il pensait à ce Dieu ?

_________________

Kit by Dazzle* (Exempt GiF by Me)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christinna Devis

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 32
N.E.M's Song : All I Need
Date d'inscription : 22/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Régénération
RelationShips.:
Are You In Danger?:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: "C'est à cette heure ci que tu rentres?" PV Chris...   Mer 1 Oct - 17:47

    En guise de réponse à ses excuses, elle s’attendait soit à un nouveau coup, soit à un baiser. Il était souvent imprévisible, c’était l’une des choses qu’elle aimait chez lui. Cette main qui vint effacer les perles aux coins de ses yeux ne l’aiguilla point sur la tournure des évènements. Il pouvait passer de la tendresse à la violence en un laps de temps réduit. Cependant, aucune des hypothèses qu’elle avait faite n’eu un aboutissement. A la place, une question qu’elle préféra ignorer… Aucune réponse ne pourrait le satisfaire, elle ne souhaitait pas attiser d’avantage sa colère somme toute justifiée. Pourtant elle le fit malgré elle et le comprit en le voyant s’intéresser au livre qu’elle avait déposé sur le lit. Cela ne laissait rien présager de bon, mais elle ne pouvait encore une fois, ne s’en prendre qu’à elle, elle accumulait les fautes. Elle savait pourtant à quel point il détester l’idée qu’elle puisse avoir d’autres hommes que lui dans sa vie. Elle n’avait pas imaginé que la simple affection qu’elle portait aux écrits de cet auteur puisse blesser celui qu’elle aimait. Qu’elle égoïste elle faisait !

    Ses menaces à peine dissimulées la paralysèrent d’effroi. Pourquoi ? Pourquoi s’en prendre à lui alors qu’il pouvait la punir elle ? Il n’avait rien à se reprocher, il lui avait à peine adressé la parole et ignorait jusqu’à son prénom. C’était elle qui était en faute, personne d’autre. Les flammes léchant son livre la firent réagir. Elle esquissa un mouvement, juste un pas et même si elle ne serait pas aller plus loin, elle fut stoppée par une main sur gorge. Avec la rapidité surhumaine dont il disposait, elle ne comprit ce qui l’attendait que lorsque son dos entra violemment en contact avec le mur. Elle eu à peine le temps d’exprimer sa douleur dans un cri, qu’il l’avait de nouveau entre ses mains. Ses paroles, elle les comprenait. Il avait raison, elle l’avait choisi. Comment osait elle le blesser, le tromper d’une quelconque manière alors qu’il l’avait sauvé, qu’il la protégeait et qu’il la choyait.

    Ses pensées se firent brumeuses, il enserrer avec de plus en plus de force sa gorge, et si elle guérissait rapidement, elle n’était pas insensible à la douleur. Elle tomba au sol en toussant mais aucune plainte ne franchi la barrière de ses lèvres. Il n’y était pour rien, c’était sa colère qui l’avait fait réagir de la sorte et c’était elle qui en était la cause. La douleur s’estompa alors que son pouvoir agissait de lui-même. Contrainte de le regarder dans les yeux malgré sa honte, elle se blâma bien plus après ses paroles pleines de vérité. Oui, elle serait responsable de cette mort car jamais son Seigneur ne tuer par simple plaisir. Il ne le faisait que lorsqu’on le poussait, pour sa survie, comme pour la protéger de tout danger extérieur. Elle était monstrueuse ! Ce sentiment s’accentua quand elle vit le soudain comportement dont il faisait preuve. Devoir ôter la vie l’affectait plus qu’il ne le laissait paraître, mais là il ne pouvait contenir plus ses sentiments. Et dire que c’était elle à cause d’elle si il était dans un état pareil… Elle devait le dégoûter à cet instant précis. Se sentant coupable ainsi que responsable des malheurs de son aimé, elle se leva et vint se blottir avec tendresse contre son dos.

    « Je vous en pris, ne vous mettez pas dans de tels états par ma faute, je n’en vaux pas la peine… »

    Ses quelques murmures, elle les espérait réconfortant, mais elle les savait insuffisants. Elle vint alors face à lui, prenant une de ses mains dans la sienne, elle l’embrassa sa paume glacée avec douceur. Elle chercha son regard, le sien emplit de tristesse de le voir ainsi.

    « N’ôtez pas la vie à cet homme, il n’est rien pour moi. Vous être le seul à faire battre mon cœur, je vous le jure. Je suis à vous et à personne d’autre. »

    Elle pensait qu’il le savait, mais elle l’avait fait douter et pour cela elle devrait en assumer les conséquences…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack C. Blower
Attention! Je suis ...

avatar

Nombre de messages : 247
Age : 28
N.E.M's Song : Memories - Within Temptation
Mood : Insatiable
Date d'inscription : 18/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Vampire
RelationShips.:
Are You In Danger?:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: "C'est à cette heure ci que tu rentres?" PV Chris...   Jeu 2 Oct - 1:28

    Il sentit les frêles bras de sa marionnette entourer sa taille, tandis que sa tête se posa dans le creux de ses épaules. Il aimait lorsqu’elle se blottissait comme ça contre lui, mais se doutait qu’elle n’avait aucune idée de la raison de son trouble. Elle devait certainement encore penser que tout était de sa faute, et qu’il agissait comme cela à cause d’elle. En fait, elle était un peu nombriliste dans un sens, car pour elle, tous les actes de Jack correspondaient aux siens. Pourtant, ce n’était pas la semblant de trahison qu’elle avait commise qui mettait Jack en rogne, mais bien ce qu’il s’était passé quelques jours plus tôt avec Razel. Mais bien sûr, jamais il ne lui dirait quoi que ce soit à ce sujet. Ce n’était pas sa confidente, mais simplement son jouet, elle n‘avait pas à connaître sa vie privée. La preuve fût faite de ses déductions, grâce aux paroles de la demoiselle. Quand comprendrait-elle qu’elle n’était pas le centre du monde de Jack. Ce n’était qu’un simple jouet, rien de plus, mais un jouet bien agréable et entièrement soumis. Rien de plus agréables en fait. Il avait fait le bon choix lorsqu’il l’avait gardé avec lui, elle était parfaite pour son caractère. A vrai dire, il avait un peur bleue de la perdre, et pas seulement parce lui servait de bouffe en continu. Grâce à elle, il avait l’impression d’être réellement important, grâce à l’admiration qu’elle avait pour lui. Il était le meilleur, et il ne voulait perdre cette impression pour rien au monde, même si il devait pour cela défier Razel pour garder sa Chris. Il se rendit compte qu’il tenait à elle plus qu’il ne le devrait… Elle était importante pour lui, et il ne devait pas oublier qu’elle pourrait partir quand elle voulait, quand elle se rendrait compte qu’il n’était pas l’être parfait qu’elle semblait penser… A cette pensée, Jack attrapa les poignets de Chris, et les serra un peu, à cause de la colère qui l’étouffait désormais.

    C’était de sa faute, à cause de cette foutue part d’humanité qui était en lui. Elle l’envahissait depuis quelques jours, et il se rendait désormais compte qu’il n’était pas si indifférent au sort de sa Chris. Il était sûr qu’elle allait croire que c’était ses nouvelles paroles qui étaient la cause de sa colère, mais ce n’était pas le cas. Il n’avait pas le cœur de la contredire, et même s’il savait qu’elle allait une nouvelle fois se sentit coupable, mais peut importe de toute façon. C’était toujours la même chose avec elle de toute façon. Si d’habitude il se complaisait de cette situation, ce n’était pas le cas cette fois ci. Bien sûr qu’il savait qu’elle l’aimait, et qu’elle n’aimait que lui. C’était là toute l‘erreur de la demoiselle, il sait qu’elle l’aime mais ne peut s’empêcher de se sentir trahi lorsqu’elle allait voir ailleurs. Après tout, elle était sa chose, à LUI et à personne d’autre. Ses pensées se bousculaient dans sa tête, car revenaient sans cesse au premier plan. Toutes concernaient sa partie humaine, et il refusait de repenser à ces sentiments… Il tint les poignets de la demoiselle fermement, sans se soucier de la douleur qu’elle pouvait éprouver.

    « Je sais que tu n’aimes que moi. Pour l’instant… Je ne pourrais permettre que tu rencontres quelqu’un que tu aimeras plus. C’est pour ton bien Chris ! »

    A peine plus qu’un murmure. Il voulait par ces quelques mots garder tout l’amour de la demoiselle. Il voulait qu’elle croit qu’il n’agissait que pour son bien à elle, alors qu’il ne s’agissait que d’un intérêt personnel. Pendant quelques secondes, il se détesta pour ce procédé. Certes, il était dans ses habitudes d’utiliser les mensonges pour avoir ce qu’il voulait, mais il s’en voulait de manipuler une fille aussi magnifique que Christinna, et surtout d’aussi naïve. Il poussa un soupir inaudible, tandis qu’il lâchait les poignets de la belle. Il préféra passer sa main dans la nuque de la demoiselle, et l’autre sur sa taille. Elle savait ce qui l’attendrait à cet instant. Elle savait qu’il allait soit la mordre, ou soit l’embrasser. Il avait choisit la deuxième option cette fois, toujours dans sa manipulation. Il avait parlé, maintenant, il devait appuyer ce qu’il venait de dire par autre chose que des paroles, des gestes. Il déposa ses froides lèvres contre celle de la demoiselle, en inclinant légèrement la tête, tandis que la main déposée dans sa taille accentua le contact, pour que le corps de Chris épouse parfaitement le sien. Elle aimait cela, et lui devait avouer qu’il ne le détestait pas non plus. Après tout, elle était belle, et très agréable à embrasser. Cependant, il n’avait pas terminé sa petite torture mentale. Aussi la lâcha t’elle aussi soudainement qu’il l’avait embrassé, et recula de deux pas, un sourire aux lèvres…

    « Tu as raison, je ne tuerais pas cette homme. Je sais que tu aimes ses mots, et simplement ses mots. Cependant, je ne peux pas laisser passer ta bêtise. Tu as délibérément admiré cet homme, contre mes ordres et mes envies… »

    Il se tût, la laissant savourer sa peur quelques secondes, et reprit bien assez vite, refaisant les pas dans l’autre sens, pour venir effleurer sa joue de son index :

    « Tu aimerais que nous fassions l’amour n’est ce pas. Tu aimerais être mienne une fois de plus… »

    Tournant autour d’elle comme un oiseau autour de sa proie, il s’arrêta finalement derrière elle, posant ses mains sur ses épaules pour commencer un léger va et viens, un massage… Il ne dura que quelques secondes, jusqu’au moment où il se baissa, pour murmurer à son oreille :

    « Et bien je ne le ferais pas… »

    Il l’avait tourmenté, provoquant certainement en elle une certaine excitation, mais il ne la toucherait pas plus. Telle était sa réelle punition de cette nuit…

_________________

Kit by Dazzle* (Exempt GiF by Me)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christinna Devis

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 32
N.E.M's Song : All I Need
Date d'inscription : 22/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Régénération
RelationShips.:
Are You In Danger?:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: "C'est à cette heure ci que tu rentres?" PV Chris...   Jeu 2 Oct - 2:31

    Elle baisa de nouveau sa paume et posa son autre main sur son torse dénudé et tout aussi glacé. A chaque fois que sa peau entrait en contact avec la sienne, elle avait s’apercevait de sa chaleur à elle, et à chaque fois, elle souhaitait se serrer contre lui pour lui en transmettre. Comme si cela pouvait lui faire du bien… Elle fut arrachée à cette pensée par les mains de son aimé qui s’emparaient avec brusquerie de ses poignets. Il ne semblait pas apaisait et elle se blâma d’essuyer un nouvel échec. Ses paroles lui allèrent droit au cœur, cette peur, ce désir de protection qu’il avait pour elle, elle le ressentait comme une infime preuve d’un amour qu’elle souhaitait partagé bien que jamais avoué. Un sourire, timide mais tendre s’installa alors sur ses lèvres malgré la légère douleur qu’elle ressentait.

    « Je sais que vous ne voulez que mon bonheur et je vous remercie de prendre ainsi soin de moi. Mais n’ayez pas d’inquiétude, jamais je ne pourrais en aimer un autre, je vous le jure. »


    Elle était persuadée de ses mots. Il était le seul et l’unique, aucun homme ne pouvait rivaliser avec lui, il était si parfait. Ces quelques paroles durent faire leur effet, car il relâcha ses poignés pour s’intéresser à d’autres parties de son corps. Ses lèvres embrassant les siennes la firent frissonner, aussi bien de froid que de plaisir, et lorsqu’elle sentit son corps contre le sien, elle ne put s’empêcher de porter sa main à sa joue pour la caresser. Mais déjà il s’éloignait et un sentiment de solitude s’empara inévitablement d’elle, le même que lorsqu’elle n’est pas à ses côtés. Cependant, elle fut heureuse de la suite… il n’allait pas tuer, ce pauvre homme resterait en vie, et son Seigneur ne serait pas obligé de se salir les mains. Mais malgré tout, elle devait être puni. Elle baissa la tête, attendant son châtiment avec résignation. Elle avait été sotte, il était normal qu’elle en assume les conséquences. Il ne cherchait qu’à l’éduquer pour son bien, comme il le disait et comme elle le croyait. Elle ne comprit pas tout de suite où il voulait en venir, elle ne cherchait pas non plus à le découvrir, trop occupée à savourer cette pression qu’il exerçait sur ses épaules. Jusqu’à ce qu’il lui murmure ce qui serait le prix à payer pour son affront. Elle se sentit frustrée mais ne broncha pas. Partager la même couche que lui était un privilège, elle ne devait pas l’oublier, d’ailleurs il le lui rappelait. Cependant elle se sentit bien triste en sachant que ce soir, elle ne pourrait apprécier la douceur de sa peau contre la sienne.

    « Je comprends… »

    Murmures quasiment inaudibles car déçue, mais véridique tout de même. Elle n’avait plus qu’à lui prouver sa loyauté et à regagner sa confiance qu’elle pensée perdue, et elle y arriverait ! Elle l’aimait bien trop pour se permettre de le perdre, surtout d’une telle façon. Que ferait elle sans lui ? Rien ! Elle n’était rien sans cet homme près d’elle.

    Résignée à ne pouvoir le toucher, ni partager son lit, elle s’essaya tout de même sur ce dernier. Elle déboutonna quelque peu son chemisier, puis dégagea ses cheveux sur le côté avant d’expliquer quelque chose qui n’en avait nul besoin.

    « Vous devait être affamé depuis le temps que vous attendez… »

    Elle se pencha sur le côté pour lui faciliter sa venue, sachant très bien qu’elle en serait encore plus frustrée. Ses morsures agissaient comme un aphrodisiaque sur elle, c’était tellement sensuel… Mais elle était là pour ça et se devait de faire passer ses désirs et envies, ainsi que son plaisir, bien avant les siens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack C. Blower
Attention! Je suis ...

avatar

Nombre de messages : 247
Age : 28
N.E.M's Song : Memories - Within Temptation
Mood : Insatiable
Date d'inscription : 18/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Vampire
RelationShips.:
Are You In Danger?:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: "C'est à cette heure ci que tu rentres?" PV Chris...   Ven 3 Oct - 1:13

    Elle était déçue bien entendue, mais un problème demeurait. A vouloir la punir ainsi, il se punissait malheureusement lui-même. Après tout, il avait une envie d’elle incroyable. IL était certes bien capable de retenir ses pulsions, mais cela l’ennuyait quelque peu. Cherchait-il délibérément une punition, pour un quelconque acte ? Certainement ce qu’il s’était passé avec Razel. C’était certes tout à fait ridicule, mais en même temps, il ne voyait que cette explication à la punition puérile qu’il tentait d’infliger à Chris, et par là même à lui-même. Il la regardait ouvrir ses boutons de chemises, cherchant immédiatement la manipulation. Pendant quelques secondes, il imagina qu’elle tentait de l’aguicher en jouant avec ses formidables atouts. Cependant, il devint rapidement évident qu’elle n’était pas capable d’une telle duperie. Enfin, elle en était certainement capable, mais Chris n’était pas le genre de femme à y penser toute seule, et heureusement pour lui. En tout cas, délibéré ou non, le geste de la demoiselle eut un effet plutôt dévastateur sur le Vampire. Surtout qu’il savait ce qu’elle allait lui proposer à cet instant : son sang. Deux tentations pour le prix d’une… Heureusement qu’il n’était plus humain, sinon il y aurait rapidement succombé. Au lieu de cela, il laissa ses yeux lancer des éclairs à l’encontre de la jeune fille, montrant qu’elle avait commis une nouvelle erreur :

    « Essaierais-tu de te soustraire à ma volonté une fois de plus ? En me proposant ton sang, tu sais très bien ce qu’il adviendra… Très habile de ta part ! »

    Un faux compliment car annoncé avec tellement de colère dans la voix. Il savait pourtant bien que ce n’était pas vraiment une mauvaise intention de la part de la demoiselle, et à vrai dire, il n’était que partiellement énervé. Il ne voulait pas vraiment la priver de son corps, ni même du plaisir qu’elle pourrait ressentir à donner son sang comme tous les jours. Ce qu’il voulait, c’est qu’elle n’aille pas voir ailleurs, et si les punitions psychologiques étaient efficaces, peut être vaudrait il mieux passer à autre chose, de certainement plus concluant. Après tout, la jeune fille était dépendante de lui, et pour bien des raisons. Elle était rapidement frustrée si elle ne partageait pas sa couche, et à dire vrai c’était complètement réciproque. Jack avait des besoins constants d’avoir une femme (ou un homme) pour satisfaire ses plaisirs sexuels, et le fait d’avoir Christinna en permanence à ses côtés permettait cela. En fait, elle faisait d’une pierre, deux coups chez Jack : Garde Manger et Femme à disposition lorsqu’il avait des besoins moins vitaux… Il avisa le regard dépité de la demoiselle, et avant qu’elle ne profère de nouvelles excuses, il s’approcha de nouveau d’elle, et posa sa main dans sa nuque une fois encore.

    « Je crois que ta punition ne sert pas à grand-chose dans l’état actuel des choses. Surtout qu’elle ne ferait que me punir moi-même. Alors voilà, je vais te mordre, je vais te faire l’amour comme jamais, et crois moi, jamais tu ne voudras qu’un autre homme le fasse tellement ça te plaira… »

    Il était un brin vantard pour le coup, mais à vrai dire, il ferait tout pour que ça soit vrai. Il allait être tellement bon qu’elle ne voudrait jamais aller voir ailleurs. Mais d’abord, il devait satisfaire sa faim, et augmenter de ce fait la libido de la demoiselle. Morsure signifiait toujours une montée du plaisir chez la belle blonde, passée la douleur initiale, alors il allait en profiter. Approchant sa tête légèrement, il déposa ses lèvres froides dans la nuque chaude de sa chose, et déposa un doux baiser avant de planter ses crocs, toujours avec douceur. Il la mordait toujours ainsi, parce qu’elle était précieuse pour lui, et il ne servait à rien de la faire souffrir en la mordant, si ce n’était la rebuter à une prochaine fois. Il ne la vida pas de son sang, après tout, il ne servait à rien qu’elle se pâme, au contraire. Il se nourrit donc qu’au minimum, avant de relâcher sa mortelle étreinte. Se reculant légèrement, il lécha une goutte de sang qui s’était échappé de ses lèvres, avec un habile et sensuel mouvement de langue.

    Il laissa Chris se remettre quelque peu de ses émotions, et s’apprêta à franchir la distance le séparant de la belle lorsqu’elle le fit elle-même. Elle ne l’embrassa pas, jamais elle ne prenait ce genre de décision, mais lui, le fit sans attendre. Il n’y avait plus rien de doux dans ce baiser, simplement une envie sauvage de prendre son pied le plus rapidement possible. Ceci accentué par l’empressement avec lequel il se débarrassait des vêtements inutiles de la demoiselle.

_________________

Kit by Dazzle* (Exempt GiF by Me)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christinna Devis

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 32
N.E.M's Song : All I Need
Date d'inscription : 22/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Régénération
RelationShips.:
Are You In Danger?:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: "C'est à cette heure ci que tu rentres?" PV Chris...   Dim 5 Oct - 21:21

    [Hj : J'suis désolée, c'est tout naze...]


    Mon Dieu, il se méprenait sur ses intentions… Ou bien avait il vu juste ? Se pourrait il qu’inconsciemment, elle ait essayé de le pousser au vice ? Voilà qu’elle se faisait manipulatrice… Comment pouvait il tolérer de tels affronts ? Il était bien bon de ne pas la jeter dehors. Elle s’en voulait terriblement, elle essayait pourtant de le satisfaire au mieux, d’être ce qu’il attendait qu’elle soit, mais apparemment elle faisait tout de travers. Son père avait raison lorsqu’il disait d’elle qu’elle n’était bonne à rien. L’échec… elle avait l’impression que toute sa vie se résumait à cela, et sans celui qu’elle chérissait, Dieu seul sait ce qu’elle serait advenue aujourd’hui. Elle allait encore une fois s’excuser, car comme toujours il avait raison, elle avait tort… Cependant, sa main sur son cou l’en empêcha. Elle leva les yeux, partant à la rencontre des siens et écouta attentivement ses paroles. Elle comprit le fardeau qu’elle devait être pour lui… Lui qui se punissait lui-même pour qu’elle comprenne ses fautes. Puis, le sang lui monta aux joues, de gêne mais également d’excitation dû à ses promesses. Mais il n’avait pas besoin de lui dire une telle chose. Elle l’aimait tellement qu’elle ne voyait que lui, les autres étaient invisibles à ses yeux, personne ne pouvait lui arriver à la cheville. Quant à ses prouesses dans des draps, elle étaient tout simplement divines, alors que lui réservait il qui puisse outrepasser la perfection ?

    Virent ses lèvres gelées sur gorge, provoquant un nouveau frisson chez la jeune femme. Puis ses crocs puissants s’enfoncèrent dans sa chair. Elle referma ses doigts sur les draps, les serrant de douleur avant que la souffrance ne devienne plaisir et qu’elle n’accentue la morsure d’une pression sur la nuque de son maître. La chaleur envahissait son corps alors que déjà sa soif s’était apaisait. Son souffle était plus profond, bien que discret mais les oreilles du vampire ne manqueraient pas de s’en apercevoir. Consumée par le désir, elle ne put se retenir d’aller à sa rencontre cependant, elle réussit à ne pas franchir certaine limite. Celles qu’elle s’était imposée. Elle n’était rien si ce n’est un instrument entre ses mains, aucune initiative de sa part n’était donc à attendre. Mais lui, il savait toujours ce qu’elle voulait, comme si il pouvait lire dans ses pensées. Ses lèvres vinrent donc cueillir les siennes avec une sauvagerie certaine mêlée à un plaisir sans doute malsain. Il la défeuilla, la bascula sur les draps et comme promis, il la fit sienne comme jamais il ne l’avait fait auparavant. Elle le mordit au niveau de l’épaule plusieurs fois afin d’étouffer ses gémissements.

    Essoufflée et étourdie, elle se blottit dans ses bras. Fatiguée, elle aurait bien succombé à Morphée, oui mais voilà, son rôle n’était pas achevé. Sur le ventre, elle se redressa quelque peu à l’aide de ses coudes.

    « Avez-vous suffisamment mangé tout à l’heure ? »

    Son don… une bénédiction. Sans lui, elle aurait perdu la vie, jamais elle n’aurait eu la joie et le privilège de le rencontrer, il ne l’aurait pas prit sous son aile. Grâce à lui, elle servait à quelque chose, sa vie avait une raison d’être…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack C. Blower
Attention! Je suis ...

avatar

Nombre de messages : 247
Age : 28
N.E.M's Song : Memories - Within Temptation
Mood : Insatiable
Date d'inscription : 18/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Vampire
RelationShips.:
Are You In Danger?:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: "C'est à cette heure ci que tu rentres?" PV Chris...   Mar 7 Oct - 21:35

    Il aimait lorsqu’elle le mordait lors de ses étreintes, pourtant cette fois, il aurait presque préféré qu’elle s’en abstienne. Et oui, une nouvelle fois, cela ne faisait que lui rappeler ce qu’il s’était passé quelques jours plus tôt avec Razel. Cependant, il ne fit pas de remarques, pas encore. S’il devait en faire, il le ferait après, après cette montée de plaisir qu’il pouvait ressentir. Etrange comme même après des années de vie, il parvenait à ne pas être frustré des femmes, ni des hommes. L’acte sexuel lui apportait toujours un grand plaisir, et d’ailleurs tant mieux. Il s’ennuierait vraiment s’il ne ressentait plus rien à faire l’amour, acte qui lui prenait d’ailleurs un temps considérable. Bref, en tout cas, il tint sa promesse envers Chris, lui faisant encore découvrir de nouvelle chose. L’avantage de l’expérience, on peut diversifier les choses. En tout cas, lorsqu’il eut terminé, et que la belle blonde eut repris ses esprits, il écouta d’une oreille distraite ce qu’elle avait à dire. Faim ? Non, il n’avait pas faim. Il aurait pu la mordre encore une fois, mais n’avait pas réellement envie. Avait-il envie aussi de se venger sur elle de ce que lui avait fait subir Razel ? Non plus en fait. Ce qu’il voulait à cet instant simplement, c’était sentir la chaleur de Christinna sur son propre corps. Alors il la prit dans ses bras, l’intimant au silence en posant simplement son doigt sur ses lèvres. Elle croirait certainement qu’il allait la mordre, mais pas du tout. Il voulait simplement faire ce que tous les humains faisaient, ou presque. Se sentir réellement aimé, choyé et respecté…

    Christinna pourrait lui apporter tout ça, même si lui ne pourrait jamais le lui retourner. Après tout, c’était un vampire, et son cœur était mort. Peut être pas entièrement, mais après tout, s’il devait se réveiller, ça ne serait malheureusement pas pour elle. Oui, il pense qu’il aurait pu être heureux avec elle, mais bon, il n’était pas né pour être heureux, simplement pour servir Seth, et pour faire le mal. Les sentiments n’avaient rien à faire dans sa vie. S’il avait pu en ressentir, il l’aurait fait pour Chris, et peut être même pour Razel aussi, mais bon, on ne choisit pas sa vie. La sienne lui avait permit de vivre 800 ans de plus que tous les autres humains, il était plus beau, plus performant, et bien entendu, il était bien mieux que les humains… A son humble esprit, mais peut être n’était ce finalement pas le cas. Il détestait se poser toutes ces questions, cela montrait qu’il n’était pas sûr de lui, et malheureusement en ce moment, c’était le cas. Simplement depuis son ‘entrevue’ avec son Dieu. Un moment de bonheur, suivit d’une période de doute plus intense encore. Il détestait cela, et se promettait donc de ne plus tomber dans les doux filets du Dieu du Mal. Après tout, c’était un vampire, cruel et sadique. Aucun humain ne devrait le voir faible, et la seule exception serait, et resterait Christinna. Pourtant, il était loin d’être un ange avec elle, mais par rapport à ce qu’il était d’habitude, c’était le cas.

    Il se leva finalement, se décollant avec peine du doux corps de la demoiselle. Il ne lui avait toujours pas répondu, mais ses gestes avaient parlés pour lui. Il ne voulait pas la mordre une nouvelle fois aujourd’hui. Il avait suffisamment prit d’elle, même si elle se régénérait. Il ne s’agissait pas seulement de sang. Il se rendait compte de plus en plus que ce n’était qu’un vrai salopard avec elle, et il ne le voulait plus. Et non pas simplement parce qu’elle était son garde manger, mais plutôt parce qu’il avait une réelle peur de la perdre. Que ferait-il sans elle ? Il aimait l’avoir à ses côtés lors de ses réveils, il aimait la mordre, lui faire l’amour, il aimait somme toute qu’elle partage sa vie, sans pour autant l’aimer elle. Il ne fonctionnait pas bien, et malheureusement, cela se jouait de Chris, qu’il respectait plus qu’il ne le devait, et plus qu’il ne le montrait. Pendant qu’il pensait à tout cela, le Vampire s’était dirigé vers l’armoire, et en sortit un pantalon qu’il enfila rapidement. Il devait partir au plus vite, sinon il se transformerait en guimauve, et c’était encore une fois la faute de Razel, qui le faisait douter désormais. Il avait réveillé une partie humaine, qui était loin d’être agréable. Il fallait qu’il massacre quelques innocents, sinon il se sentirait mal rapidement. Il attrapa aussi un T Shirt, et sortit, sans un regard de plus pour Chris. Elle serait certainement vexée, mais peu importe, ce n’était pas le moment d’y penser…

_________________

Kit by Dazzle* (Exempt GiF by Me)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "C'est à cette heure ci que tu rentres?" PV Chris...   

Revenir en haut Aller en bas
 
"C'est à cette heure ci que tu rentres?" PV Chris...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " tu as vu l'heure qu'il est ?!" (romy&sam)
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Qu'est-ce que vous faites à cette heure ?
» [TERMINÉ] [Fevrier 1990] Un fiore pericoloso [Feat.Lovino Vargas]
» Que fais-tu à cette heure ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nothing Else Matters :: ▪ WICHITA FALLS HOUSES ▪ :: CAMPBELL HOTEL-
Sauter vers: