AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dessine là, ta voisine. Cette étendue d'eau froissée par les rides des vagues... | PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caleb W. Stevens

avatar

Nombre de messages : 101
Age : 24
N.E.M's Song : { Jay Gordon - Slept So Long
Mood : Ever wonder what it would be like, to meet a thirsty vampire ? Well, you'll get your chance.
Date d'inscription : 18/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Vampire. Ever heard of 'em ?
RelationShips.:
Are You In Danger?:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Dessine là, ta voisine. Cette étendue d'eau froissée par les rides des vagues... | PV   Dim 12 Oct - 0:15

    Le vent soufflait délicatement dans la cime des arbres. Il n’y avait pas vraiment de chaleur, ni de froid, juste ce ciel lourd qui menaçait à tout instant de s’étirer et laisser les abysses du zénith s’abattre sur la terre, sous forme de Pluie et d’Orage. Si certains craignaient ces grosses tempêtes et s’abritaient le mieux qu’ils le pouvaient, d’autres restaient dehors à fixer ce ciel gris et noir, qui menaçait leurs têtes de ses grandes paumes… Caleb faisait partie de ces gens là. Surtout, parce qu’il avait apprit à ne pas craindre d’être frappé par la foudre, d’attraper froid. Rien de cela ne pouvait le tuer, il s’en contrefichait éperdument. Il aimait sentir la pluie sur sa peau. Ecouter les roulements d’orage aller plus loin que l’oreille humaine avant de revenir. Sentir l’odeur de l’électricité statique. Tout ça. C’était une fascination, la pluie, l’orage pour lui. Il sourit en voyant le ciel couvert, en sortant de son appartement. Il avait passé une nuit à ranger ses affaires qui avaient été éparpillés tout le long du sol, impossible de faire des pas sans faire craquer quelque chose. Il se sourit ensuite. Dans la pluie, toutes les ombres devenaient les mêmes… Les gens n’avaient plus peur dans la pâleur de la journée que dans les lumières vives du soleil habituel.

    Ses souliers claquèrent sur le pavé, et il se dirigea vers le parc, vers le lac. Voir toutes ces gouttes s’écraser contre la surface du lac, les vagues s’échouer contre le bord, entendre chaque petit clapotis de l’eau contre l’autre eau… C’était une mélodie qu’aucun artiste humain ne saurait recréer. Pas même avec des sensor hyper sensibles. Il arriva près de l’eau en quelques minutes à peine, marchant à une allure plus rapide que l’habitude. Que la normale. Il sentit ses yeux s’adapter aux plans bleus, gris, qui s’étalaient devant lui, comme une nature morte.

    Un frottement.

    Caleb fronça les sourcils et regarda autour de lui. Il ne vit personne. UN autre frottement. Ce ne fut que là qu’il se rendit compte que c’était à plusieurs mètres de là, qu’un crayon parcourait une feuille par des gestes frénétiques. Il se rapprocha doucement, mains dans les poches de son pull à l’apparence usée. Il ressemblait vraiment à un étudiant qui ne prenait pas soin de lui. Un peu rebelle. Il se pencha au dessus de la personne qui semblait dessiner et fixa le dessin. S’il n’avait pas vu la réalité, avec ses yeux de vampires, il aurait admiré et exprimé sa joie comme n’importe quel humain : ‘Woah, qu’est ce que c’est beau ! Vous êtes vachement doué.’ Au lieu de cela, il resta muet, en fixant le crayon voler sur la page, laissant des traces. Il s’était approché sans bruit, rien ne le trahit. Pas même sa respiration, puisqu’il ne respirait pas. Il gardait ça, pour laisser l’homme réagir.

    Il se racla la gorge et inspira profondément. Il entendit le cœur de l’homme manquer un coup, et sourit. C’était toujours drôle. Cet homme, humain, n’était pas un doué. Et pourtant, il s’y intéressait. Tout ce qui était capable de faire de l’art avait le mérite de son attention. Le reste, que cela soit banal, ou même, stupide, il ne s’y intéressait pas, au risque de s’énerver et perdre ses moyens. Mais l’humain avait de la chance, il dessinait bien. Très bien même.

    Caleb finit par rompre le silence d’une voix un peu rouillée, qu’il ramena à sa tonalité normale en se raclant la gorge :

    « Vous dessinez très bien… »

    Il ne dit rien d’autre. Se contentant de sourire au dessinateur en face de lui, et de poser son regard sur le lac. Il avait parlé d'une voix admirative. Assez, jugea-t-il, pour faire comprendre pourquoi il parlait à l'humain.

_________________

Pro Cazel *siffle*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://franko-danwaz.skyblog.com
Lahney Fruh

avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 04/10/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Never.
RelationShips.:
Are You In Danger?:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Dessine là, ta voisine. Cette étendue d'eau froissée par les rides des vagues... | PV   Dim 12 Oct - 0:33

    L'orage éclata bien avant que Lahney ait décidé d'aller se promener. En ces temps, se balader, écrire & dessiner étaient ses seules occupations. Alors, il numérotait tut, ses pages, ses dessins, les lettres qu'il notait sans jamais les envoyer. Puis, il s'amusait, si l'on puis dire, à les trier, le soir, quand il était seul, dans se chambre d'hôtel. On pouvait bien en rire, mais il considérait ce lieu de passage, comme sa maison maintenant. Il avait croiser quelques autres personnes, qui comme lui y habitaient. Sans jamais vraiment leur parler. La discussion & l'art de l'entretenir n'était pas vraiment chose auxquels il faisait des efforts & s'intéressait. Au Campbell il était assez ... fréquent qu'il entende parler de lui. Tous les jours, les matins, c'étaient Patrick, un sexagénaire qui lui disait bonjour. Le soir, une petite blondinette, Meel. C'était pas un nom ça Meel.

    Ça faisait pensez à McDonald. Un menu ou quelque chose du genre. Lahney n'était pas un fervent du McDo ; dans sa jeunesse, & son enfance, l n'y avait jamais mit les pieds. En fait il y était allé une seule fois. && Il avait trouvé leur nourriture répugnante, la salle trop petite & à la température trop élevée & le service ignoble. Le garçon avait dut réclamer plusieurs fois son dessert. Il trouvait cela ingrat de leur part ; Après tout, quand on va au restau' ( ou au fast-food ) n'était-ce pas pour justement être vite servit & ne pas s'occuper de la nourriture ? De ce jour, il n'y avait plus remis les pieds.

    Bref, l'orage avait donc éclaté avant qu'il n'ait décide ce qu'il allait faire se journée. Mais bientôt une évidence lui vint à l'esprit, comme si, c'était normal. Il irait au parc. Bien décidé, le jeune homme enfila une chemise noire, attacha négligemment une cravate blanche à son cou, mit un jean noir && prit sa veste à la volée. Ainsi que son sac, bien entendu. Partout ou il allait, son sac était avec lui C'était une évidence. Il ignora la pluie qui tombait à fine goutte && alla se protéger au parc, sous un arbre.


    Là, il s'assit, ignorant le l'air froid, && l'humidité du sol. Ouvrit son sac & commença à dessiner. Il entrait toujours dans une sorte de ' transe ' lorsqu'il était absorbé par ses dessins. C'est pourquoi son cœur accéléra lorsqu'il entendit quelqu'un se racler la gorge && inspirer profondément. Que faisait il là celui là ? Lahney ne pouvait donc pas être seul & tranquille un instant ?



« Vous dessinez très bien… »

    C'était une voix d'homme. Un peu railleuse. Lee haussa les épaules. Il n'était pas d'accord avec l'autre. Dans ses dessins, il manquait toujours un petit truc, un détails.


Lahney _ C'est parce que vous ne conaisseez pas le dessin. sinon, vous verriez tous les defauts de celui-ci.
    Il avait répondut sur un ton nonchalant, sans intonation. Un ton vide, un peu comme lui finalement. Ne relevant pas les yeux de son dessin, il continua d'ignorer le perturbateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hidden-laborator.jeunforum.com/index.htm
Caleb W. Stevens

avatar

Nombre de messages : 101
Age : 24
N.E.M's Song : { Jay Gordon - Slept So Long
Mood : Ever wonder what it would be like, to meet a thirsty vampire ? Well, you'll get your chance.
Date d'inscription : 18/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Vampire. Ever heard of 'em ?
RelationShips.:
Are You In Danger?:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Re: Dessine là, ta voisine. Cette étendue d'eau froissée par les rides des vagues... | PV   Lun 13 Oct - 20:53

    L’électricité statique augmenta en piqué lorsque Caleb prit la parole pour complimenter l’homme qui dessinait. Il releva le visage, et tourna la tête à 15 heures pour visualiser le parc, qui s’étendait derrière l’étendue d’eau qu’était le lac. Quelques secondes plus tard, un éclair s’abattit sur une clairière, prêt d’un lampadaire, et le craquement de tonnerre tonna tout autour, manquant de faire trembler les lieux. Si n’importe qui se serait réfugié dans un café réchauffé avec une chocolat chaud entre les mains, lui, préférait se trouver dehors, il se sentait libre par temps d’orage. Il sourit, en écoutant le tonnerre s’évanouir au fur et à mesure que l’air reprenait une température idéale et fraîche.

    Alors qu’il avait complimenté l’homme, ce dernier avait simplement haussé les épaules et rappliqué.

    « C'est parce que vous ne connaissez pas le dessin. sinon, vous verriez tous les défauts de celui-ci. »

    Se rapprochant, Caleb s’installa à côté du dessinateur et fixa avec attention le dessin. Il voyait çà et là quelques défauts de proportions, avec le paysage que le dessinateur tentait de recréer, mais rien de bien tragique. La fausse modestie, il n’aimait pas trop, mais l’esprit humain était comme ça. Il sourit au dessinateur en ramenant ses pieds près de lui et les entourant de ses bras. Il fixa ensuite le lac, ridé par les gouttes de pluie.

    « Je ne suis pas d’accord. Vous dessinez bien, quelques traits ratés çà et là… Mais mieux que ces imbéciles qui tagguent les murs des villes à mauvais escient… » marmonna-t-il, plus pour lui que pour l’humain à ses côtés. Il se reprit et sourit en riant un peu pour lui : « Je raconte n’importe quoi. Non, franchement, vous dessinez très bien ! » refit-il, en lançant de nouveau un regard en biais vers la feuille qui s’étalait sur les doigts de l’humain. Humain à qui il faudrait donner un nom.

    « Vous avez un nom ? » demanda-t-il ensuite, avant de courber l’échine et prendre un air intéressé. Pour une fois qu’il ne devait pas jouer la comédie et essayer de tuer la personne à qui il s’adressait, il y prenait du plaisir. Il sourit à l’être humain, avant d’attendre sa réponse. Il se présenterait à son tour, en temps et en heures. Pour l’instant, ça n’avait pas d’importance. Tant que l’humain ne le fuyait pas, Caleb ne ferait rien.

    Il redressa le visage vers le ciel grondant, et fixa les nuages, l’œil stable, sans réellement bouger, comme figé. Il rabaissa la têtes et murmura un ‘ça va péter…’ avant de regarder avec amusement l’homme, qui s’éclaircit d’un coup rapide à cause d’un éclair qui frappa à quelques centaines de mètres plus loin. Le roulement de tonnerre ébranla les lieux, et Caleb sourit. Il allait paraître complètement taré, mais il aimait l’orage et le montrait. Tout en attendant la réponse de la part de l’autre homme, il se redressa et fixa l’étendue d’eau qui s’offrait à lui, là, juste à quelques mètres. Partir se baigner ? Il l’aurait fait, s’il n’y avait eut personne. Son corps était à autour de 0 degrés à tout instant, donc aussi bien, se baigner dans de l’eau à 12 ou 13 degrés… Ca revenait au même. Et le risque d’électrocution, c’était pareil. Ce n’était pas une décharge de 25 000 volts qui allait le tuer…

_________________

Pro Cazel *siffle*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://franko-danwaz.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dessine là, ta voisine. Cette étendue d'eau froissée par les rides des vagues... | PV   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dessine là, ta voisine. Cette étendue d'eau froissée par les rides des vagues... | PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais qu'est-on allé faire dans cette galère ?
» Cette accalmie m'inquiète.
» quel est cette objet
» quelle est cette décoration militaire ?
» Devine d'où vient cette image?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nothing Else Matters :: ▪ WICHITA FALLS▪ :: DON VELVEZ PARK :: & O'Hama Lake-
Sauter vers: