AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Désir. Il se mèle souvent au plaisir... | PV

Aller en bas 
AuteurMessage
Caleb W. Stevens

avatar

Nombre de messages : 101
Age : 25
N.E.M's Song : { Jay Gordon - Slept So Long
Mood : Ever wonder what it would be like, to meet a thirsty vampire ? Well, you'll get your chance.
Date d'inscription : 18/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Vampire. Ever heard of 'em ?
RelationShips.:
Are You In Danger?:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Le Désir. Il se mèle souvent au plaisir... | PV   Dim 12 Oct - 15:47

    Combien de temps ? Combien de temps, cela faisait-il depuis qu’ils s’étaient revus ? Lui, Caleb, et lui, Razel ? Il s’en souvenait. Il se posait la question de la prochaine rencontre… Pas celle de revue des missions. Une autre sorte de rencontre. Quelque chose de plus … Poussé. Il était dans une étrange situation, le vampire. Il voulait voir son maître, mais non seulement le voir… plus aussi. Il soupira, là, alors qu’il marchait vers le Pentacle. Il n’avait absolument aucune idée pourquoi il était attiré vers ce lui, ce soir ici, maintenant. Il aurait dirigé ses pas vers le Billy the Kid, mais il préférait venir ici. Pourquoi. Aucune idée.

    Le vigile le laissa passer, il n’avait pas l’air d’un serial killer après tout, et il pénétra dans l’ambiance festive du Strip Club. Pourquoi il y allait… Il avait assez de charme pour se faire son propre show chez lui, du moment de trouver une femme assez belle et assez osée pour le lui faire. Pas la peine d’aller dans un lieu comme celui ci. Mais il était venu. Et il ne ressortirait pas, car, dès qu’il eut posé son pied sur l’entrée, lancé un regard panoramique à la salle, il reconnut Son odeur. La seule, l’unique, cette saveur divine… Razel était ici. Il ne le voyait pas, mais le trouverait assez facilement. Il se défit de sa veste, la déposa à l’entrée. Si jamais quelqu’un osait la voler… Il le mettrait en pièces. Il s’approcha à pas discrets, bien que cela ne fusse pas nécessaire, et il se retrouva dans un des recoins du club, à l’arrière. Assez loin des jeunes aux hormones en ébullition, assez près du bar. Juste placé au bon endroit.

    Il se plaça derrière Razel, qui semblait perdu dans ses pensées… Mais il savait qu’il l’avait entendu – Ou tout du moins, sentit – venir. Il avait ce truc, qui faisait que Razel le reconnaissait toujours. Ou, pratiquement toujours. Son sourire s’étira, avant de disparaître. Depuis que Razel avait ses problèmes de mémoire – Ou peut-être que Caleb voyait Razel fraterniser avec des femmes dans le Billy the Kid – ils ne s’étaient pas vraiment parlé. Peut-être que leur attitude y était pour quelque chose. Il s’approcha à pas feutrés, et posa sa main sur l’épaule du Dieu à l’apparence humaine, et caressa l’omoplate du pouce, allant et venant doucement.

    Ses cheveux n’avaient pas entièrement repoussés, juste assez pour lui redonner une petite frange, et un peu de longueur dans la nuque. Sinon, il avait toujours l’air de cet adolescent trop occupé à fumer ou à mater des films de cul, le soir… Heureusement qu’il avait ce charme, de toute manière. Sinon, le vigile ne l’aurait pas laissé passer. Sinon, les filles ne l’auraient pas regardé comme ça. Et puis, même s’il était pâle, s’il était glacial, la lumière et la chaleur du lieu le réchauffait un peu. En contraste avec la peau de Razel qui chauffait à plus de 40 degrés… Celle de Caleb ne frôlait que les 3 ou 4 lorsqu’il n’avait pas bu depuis longtemps. Ce n’était pas vraiment le cas ici… mais il était quand même gelé. Il faudrait qu’il s’abreuve rapidement. Il ne voulait pas faire de mal à Razel.

    « Razel, » salua-t-il d’une voix simple. Un peu comme un général à son lieutenant (ou l’inverse…). Puis il retira sa main et se plaça à côté du dieu, en le scrutant de ses yeux sombres, qui trahissaient sa soif, qui commençait à prendre de l’ampleur. Les autorités avaient renforcé la sécurité, depuis que tous les vampires présents à Wichita Falls s’étaient mis à tuer un peu trop violemment. Les filles étaient méfiantes. Les hommes aussi. Plus difficile, de tuer. Caleb avait, d’ailleurs, faillit être découvert, quelques jours plus tôt, penché sur la gorge d’une fille rousse, qui avait trop crié avant qu’il ne la fasse taire. Heureusement, il s’était éclipsé, sang sur la gorge, la bouche, et la chemise. Il était rentré à pied, plus vite que l’habitude, et s’était lavé rapidement. Mais voir le sang couler dans les égouts, il n’aimait pas ça. Du gâchis.

    « Tu regardes les spectacles mis en scène, maintenant ? » blagua-t-il, bien qu’il sache que Razel n’était pas forcément de l’humeur. Il se referait, s’excuserait. Mais après tout… Il était le bras droit de Razel. Pas comme l’autre imbécile de Jack, apparemment éprit d’une humaine. Caleb, lui, était pris entre le désir de son Dieu et l’amour passé d’une Vampire. Au moins, une Vampire. Pas une humaine. Et douée, qui plus est… Il sourit à Razel, pour le mettre à l’aise.

_________________

Pro Cazel *siffle*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://franko-danwaz.skyblog.com
Razel E. Callaghan
Your Power is Mine ▪ Fucking God
avatar

Nombre de messages : 584
N.E.M's Song : Apocalyptica.
Mood : Sadist.
Date d'inscription : 14/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: I'm a God, Don't Forget This...
RelationShips.:
Are You In Danger?:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Le Désir. Il se mèle souvent au plaisir... | PV   Dim 12 Oct - 16:35



    Le rendez-vous allait être étrange. Depuis leur dernière entrevue, Razel et Caleb ne se parlaient presque plus, l’énervement que le Dieu ressentait envers son bras droit ne s’étant estompée. Comment avait-il oser lui parler de la sorte? Comment avait pu t-il de telles choses sur son compte? Comme si Caleb Stevens en savait plus sur la vie de Razel Callaghan! Quelle stupidité! Quel Stupide Vampire. Tous les mêmes. Jack, et maintenant Lui. Depuis leur arrivée a Wichita, la relation entres les trois hommes s’étaient détérioré Le désir que ressentait Seth pour son adjuvant s’étant transformé en sentiments étranges, et l’amitié qu’il portait a son bras droit, devenant rapidement de la haine. Cette ville était maudite, il le savait, mais ne pensait pas que cela allait avoir des répercutions sur sa vie.

    Il lui avait donné rendez vous au Pentacle, un drôle de bar, où les jeunes alcooliques ou nymphomanes se retrouvaient Femmes aux formes généreuses, ou au courbes ensorcelante, les danseuses de ce Strip-Club étaient affreusement séduisantes. Combien de filles s’étaient extasié en la présence du jeune Callaghan? Combien d’autres avaient jalousé leur amis en apprenant qu’elle avait passé la nuit dans els bras du bellâtre?
    Il était a peine 23heure quand l’odeur délicieuse du vampire submergea la pièce. Il le sentait approché de lui, du bar où Razel était accoudé depuis bien une heure. Une simple main sur le dos, une caresse timide, et il était assis près de lui. Sur un coup de tête il avait coupé sa chevelure brune, si envoûtante et cette nouvelle coiffure lui donnait un air d’adolescent a peine sortie de la puberté. Un simple « Razel », et une blague plutôt potache, et l’entrevue pouvait enfin commencé.

    « Regarde, et Apprend.

    Se levant doucement, laissant sa veste sur les genoux de son bras droit, Razel se dirigea vers un groupe de filles. 6 belles jeunes femmes, qui étaient certainement là pour fêter un anniversaire. Ce qu’elle faisait dans un bar de striptease? Elle regardait les beaux males qui se déshabillait en même temps que les magnifiques créatures féminines. Parlant quelques secondes avec elle, leur décochant quelques sourires, Razel se ramena avec deux créatures aux grands yeux innocents.

    « Caleb, je te présente Mary et Vesper. Mary, Vesper, voici Caleb Stevens, un…ami a moi.

    Souriant a son « ami », Razel invita els deux jeunes femmes a s’asseoir près d’eux, et leur paya leur boisson. La conversation a quatre se fit très vite, et l’alcool coulait a flot. Étrange soirée. Parfois, Razel embrassait dans le cou l’une des deux demoiselles, sous le regards de Caleb, qui restait de marbre. Et parfois, il posait sa main sur la cuisse puissante de Mr. Stevens. Sensation étrange, et plutôt plaisante.

    « Si on s’amusait un peu…

    Murmura-t-il a l’oreille du jeune Caleb. Ce soir, Razel était d’humour festive.

_________________


"Death Note"
By Ness.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nothing-else-matters.highforum.net
Caleb W. Stevens

avatar

Nombre de messages : 101
Age : 25
N.E.M's Song : { Jay Gordon - Slept So Long
Mood : Ever wonder what it would be like, to meet a thirsty vampire ? Well, you'll get your chance.
Date d'inscription : 18/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Vampire. Ever heard of 'em ?
RelationShips.:
Are You In Danger?:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Re: Le Désir. Il se mèle souvent au plaisir... | PV   Lun 13 Oct - 0:21

    ‘Regarde et Apprends’, avait dit Razel d’une voix plate. Caleb n’avait rien rétorqué, mieux valait ne pas titiller le Dieu plus que de nature. Après l’avoir vu se lever, et récupéré sa veste, le vampire resta de marbre en fixant le Dieu charmer les filles, 6 filles, chacune plus jolie que la précédente. Chacune avait son cœur battant, chacune, un parfum envoûtant… L’espace de quelques secondes, le regard de Caleb vira au noir d’encre, la soif prenant étreinte sur on regard.

    La fine ouïe de vampire lui permit d’entendre tout ce qui se disait dans une zone de plus de 50 mètres à la ronde, malgré la basse énorme qui faisait vibrer les verres, et les rires cuisants des filles et des garçons. Puis, quelques secondes plus tard, Razel ramena deux créatures magnifiquement dotées, et le regard de Caleb vira de nouveau au noir d’encre avant de reprendre sa teinte verte. IL sourit aux deux demoiselles, en écoutant Razel le présenter.

    Razel – « Caleb, je te présente Mary et Vesper. Mary, Vesper, voici Caleb Stevens, un…ami a moi. »

    Un sourire flatteur, et un signe de l’échine et la tête pour saluer les deux filles. Joignant son sourire à son ‘ami’, comme le disait l’intéressé, Caleb le vit se vautrer dans l’endroit formé par les deux corps des deux filles, restant plat. Il souriait aux blagues, mais devint de plus en plus intéressé par leur gorge, ne cessant de les fixer d’un œil simple. Parfois, Razel lui adressait une caresse sur la cuisse, et liait ses lèvres à celles des filles, mais Caleb voulait plus que les lèvres.

    Il se leva, et se plaça un peu plus près d’elles, accoudé au comptoir. Mieux valait s’ouvrir, si elles voulaient tomber dans leur piège… Dans l’étreinte mortelle d’un vampire. Et d’un Dieu. Lorsque Razel embrassa une des filles, Mary se souvint Caleb, ce dernier se froissa et devint un bloc de glace. Mais le Dieu cessa, et lui murmura quelques mots à l’oreille.

    Razel – « Si on s’amusait un peu… »

    Un sourire froissa son visage de Marbre, et il lança une œillade à ladite Mary, qui semblait bien prête à goûter à ces lèvres. Il se serrait passé la main dans les cheveux, mais l’en ayant plus que quelques courts, il cessa son mouvement pour se ramener les cheveux derrière l’oreille. Il passa une main sous le bras de ladite Mary, et l’amena vers les toilettes. Son visage s’illumina – à Mary – et Caleb, quant à lui, lança un regard subtil à Razel, qui comprit certainement très bien ses intentions. Surtout, lorsqu’il montra sa dentition. Les filles n’y virent que du feu, un sourire provocateur.

    Si Razel était d’humeur festive, Caleb, lui était d’humeur très festive, et joueuse. Une fois les quatre personnes dans les toilettes, Caleb s’approcha de Mary, qui lui demanda de manière séduisante pourquoi il était si silencieux, qu’il ne disait pratiquement rien. Caleb lui répondit simplement qu’il savait faire bien plus de choses qu’elle avec sa bouche, et que parler ne faisait pas partie de ses spécialités… Il sourit, avant de glisser son nez contre celui de la jeune fille. L’haleine d’alcool lui déplut, mais lorsqu’il tordit l’échine pour s’approcher de l’artère jugulaire, les yeux de Caleb virèrent au noir, au regard animal. Sa mâchoire s’ouvrit délicatement, et il referma ses dents sur la chair de la jeune fille, déchirant la chair, plantant ses dents tranchantes dans le sang, qu’il aspira silencieusement.

    Le goût de l’alcool le frappa fortement, et il redressa le visage vers Razel, après avoir cessé de boire. Son regard était toujours aussi noir, l’odeur du sang, de l’hémoglobine le rendait animalistique. Il vit le regard de Razel, et, alors que Mary se rendait compte du chemin emprunté par le sang, le long de son décolleté, elle gémit, mais Caleb fut plus rapide que le cri, et plaqua sa main sur la bouche de la jeune fille. Il avait une petite marque de sang, le long du menton… Ne se léchait pas. Préférait provoquer le Dieu, de manière désireuse. La passion du Démiurge lui était bien connue… Partager son repas. Voilà ce qu’il ferait.

    Alors que le sang remplit d’alcool de la jeune Mary s’épanouissait dans son système sanguin, Caleb observa Vesper, qui semblait complètement absorbée par Razel, ayant complètement oublié la différence entre terre et mer à cause de l’alcool. Il sourit. Un sourire sadique. La main toujours portée à la bouche de Mary, le regard de Caleb reprit sa teinte originelle. Rouge. Comme le sang sur son menton.



{Tu peux le lui lécher, le sang du menton, si tu veux xD}

_________________

Pro Cazel *siffle*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://franko-danwaz.skyblog.com
Razel E. Callaghan
Your Power is Mine ▪ Fucking God
avatar

Nombre de messages : 584
N.E.M's Song : Apocalyptica.
Mood : Sadist.
Date d'inscription : 14/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: I'm a God, Don't Forget This...
RelationShips.:
Are You In Danger?:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Le Désir. Il se mèle souvent au plaisir... | PV   Lun 13 Oct - 18:33



    Le désir. Horrible sensation humaine, qui te prend au cœur, mais surtout aux tripes, pour t’emmener dans les méandres de l’enfer. Razel connaissait bien ce mot, étant prit de ce sentiment a chacune de ses rencontres avec un vampire de haut grades. Jack puis maintenant Caleb. Ce désir de devenir comme eux, de devenir un buveur de sang, empreint aux envies meurtrières. Il pouvait mordre, mais s’était différent, ses crocs de serpents, n’étant pas aussi tranchant que ceux d’un vampire. Et même, il savait que si un jour quelque un le transformait, son pouvoir serait dès plus puissant. Un Dieu Vampire, quoi de plus admirable?
    Se dirigeant vers les toilettes plus glauques que le bar lui-même, les deux jeunes hommes bloquèrent la porte très rapidement. Vesper était aussi intéressé par Razel que par sa bouteille de vodka, mais elle la althæa très vite, préférant les lèvres du Dieu. Le baiser fut envieux, mais sans émotions, enfin du coté de notre cher Razel. Le sang. Cette odeur si délicate qui parfuma très rapidement la pièce. Regardant discrètement son cher Caleb, Razel eut un léger sourire en voyant son vampire se régaler. Bloquant la jeune Vesper contre le mur, ses poignets furent aussi simple a lier qu’un lacet de chaussures. L’embrassant une dernière fois, la laissant ficelle comme un cochon (ficelle qu’il avait toujours dans sa poche de manteau.), Razel se retourna tranquillement, se dirigeant vers le vampire, le buveur de sang.

    « Je vois que tu t’amuses bien Caleb…

    La voix était pleine de sous entendus, et se dirigeant a pas gracieux vers son adjudant, Razel poussa le tas de chair, qui se trouvait dans les bras du jeune Stevens. Approchant avec violence le vampire près lui, Razel ne pu s’empêcher de lécher avec perversité les quelques gouttes de sangs sur le menton de Caleb. Il l’avait fait exprès, Razel en était sûr. Depuis toujours, Caleb était fasciné par son dieux, omnibulé par lui-même. Et Razel savait qu’il était au courant de Jack et des sentiments de confusion du Dieu. Descendant sa main dans le cou du vampire, la laissant glisser sur le torse encore habillé,, il la fit descendre encore plus bas, sentant le désir du jeune vampire monter…

    « Laisse toi faire Caleb...Après tu pourras jouer...

    S’approchant du buveur du sang, Razel déposa un léger baiser sur la joue de celui-ci, goûtant chaque goutte de sang qui s’était éparpillé sur le visage du bellâtre. Sa course continuait, et sa langue vint très rapidement s’introduire dans la bouche encore ensanglantée de la créature nocturne. Ses mains continuaient elles aussi leur voyage, passant avec impertinence sur la ceinture, et le jean de Caleb. Les retirant avec rapidité, laissant sa veste tombé a terre, sous le regard horrifié de la jeune Vesper, Razel se retournant vers elle, abandonnant son compagnon quelques instants

    « C’est bien dommage de perdre une telle beauté…Je m’en voudrais presque…

    Souriant comme un gosse devant un jouet, Razel regarda Caleb, au fond de la pièce, ses yeux virant encore au noir,dévoilant son appétit bestiale. Retirant avec amusement sa chemise, Razel laissa tomber a terre le bout de tissu, dévoilant une magnifique musculature, digne des plus beaux hommes de cette Terre.
    Se rapprochant du jeune vampire, caressant sa nuque avec désir, le Dieu colla son corps bouillant a celui glaciale de Stevens.

    « Cette jeune fille a le droit de s’amuser une dernière fois, tu ne crois pas…

    Murmura-t-il, près de la bouche a peine rosé de son Vampire. Attrapant sa main, la faisant glisser sur son buste dénudé, Razel la monta jusqu’à son visage, léchant avec provocation la paume fraîche du bellâtre

_________________


"Death Note"
By Ness.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nothing-else-matters.highforum.net
Caleb W. Stevens

avatar

Nombre de messages : 101
Age : 25
N.E.M's Song : { Jay Gordon - Slept So Long
Mood : Ever wonder what it would be like, to meet a thirsty vampire ? Well, you'll get your chance.
Date d'inscription : 18/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Vampire. Ever heard of 'em ?
RelationShips.:
Are You In Danger?:
7/100  (7/100)

MessageSujet: Re: Le Désir. Il se mèle souvent au plaisir... | PV   Lun 13 Oct - 19:05

    Le sang de la jeune femme circulait dans l’organisme de Caleb à une vitesse telle, que son visage, suivit de ses épaules, se réchauffèrent au point d’être à température humaine. Tenant toujours le visage de Mary bloqué de sa paume, Caleb sourit en voyant son Dieu, Son Démiurge, Sa Déité venir vers lui. Lorsque ce dernier projeta la fille, la pauvre fille, si innocente, qui était tombée dans un piège si facilement évitable, Caleb ne put s’empêcher de désirer encore plus Razel. Il lui aurait sauté dessus, mordu son cou, goûté son sang, s’il ne connaissait pas le caractère explosif de l’intéressé. Il resta coi, laissant le Dieu venir à lui. S’il avait eut un cœur et des organes vitaux encore fonctionnant, il aurait eut un cœur battant la chamade, et des gouttes de sueur le long des tempes, dans la nuque aussi. Mais cela, c’était du passé depuis longtemps.

    Razel - « Je vois que tu t’amuses bien Caleb… »

    Le Dieu venait de ligoter simplement la jeune Vesper, qui serait la deuxième à trépasser ce soir là… Le sourire de Caleb s’étira en voyant son visage si féminin, au nez aquilin et aux joues bombées chercher un moyen de se détacher, certainement pour retrouver sa bouteille d’alcool. Il sentit le Dieu tout proche, et le ressentit fermement, lorsque ce dernier projeta la poupée sans vie qu’était Mary à présent. La langue du Dieu frôla la peau glaciale de Caleb, et happa le sang qui avait coulé sur son menton, et les quelques gouttes éparses sur les joues, la tempe, le front. Caleb avait toujours été passionné par le Dieu. Complètement éprit. Amoureux ne serait pas le mot… Il était subjugué par cette créature divine, à l’aspect aussi changeant que son caractère. Et 800 ans d’admiration, s’ajoutant au charme naturel de Razel… Il exploserait, il en était certain.

    Lorsque Razel plaqua sa main sur la gorge de Caleb, ce dernier limita de justesse un gémissement de désir de jaillir de ses lèvres. Il le voulait. Là. Maintenant.

    Razel – « Laisse toi faire Caleb...Après tu pourras jouer... »

    Le regard de Caleb s’adoucit, reprenant sa teinte verdâtre, en fixant le Dieu qui partait à la découverte de son gosier. Les canines de Caleb frôlèrent la lèvre goûteuse du Dieu, sans jamais l’écorcher. Faire couler le sang du Dieu directement dans son larynx… Caleb serait fou furieux de désir et ne laisserait pas le Dieu décider de ses faits et gestes. Razel parcourait son corps, d’une main lente, provocatrice. Le torse, d’abord. Il aurait eut des réactions humaines, il aurait eut la chair de poule. Il mordilla la lèvre inférieure de Razel, délicatement, sans l’écorcher. Le Dieu Egyptien se retira alors précipitamment, laissant Caleb cogiter, seul à seul, face à cette poupée sans vie qui perdait encore son sang, sur le sol des toilettes. Caleb ne s’y attarda pas, le désir de Razel encore là, près de son esprit. Il tâtait ce même esprit, cherchant une faille, prêt à le submerger, le faire agir, d’un geste désireux. Les yeux du vampire se redressèrent vers Vesper, ligotée à la tuyauterie des toilettes, et son sourire s’agrandit de nouveau, dévoilant ses canines qui brillèrent quelques secondes.

    Son regard reprit sa teinte noire, et il manqua d’abandonner son sentiment de désir pour Razel pour cette créature sans aucune chance de survie, mais résista. 800 ans. 800 années d’apprendre à se contrôler. Et maintenant qu’il avait Razel pour lui tout seul, pas de Jack dans les parages, pas de facteur extérieur… Il n’allait pas laisser une humaine, aussi belle et bien dotée soit-elle, aussi sans-défense soit-elle, briser ce moment qu’il attendait depuis fort longtemps.

    Razel - « C’est bien dommage de perdre une telle beauté…Je m’en voudrais presque… »

    La chemise du Dieu tomba, et le regard de Caleb vira au vert, désireux de lier sa musculature à celle qui s’affichait en face de lui. Il retira sa veste, d’un geste aussi rapide qu’un éclair, et fit de même pour sa chemise, qui se déchira le long du dos. Il n’avait pas prit soin de l’enlever, bras après bras… Il l’avait tout simplement déchirée. Comme si ç’avait été du papier. La main de Razel frôla la nuque de Caleb qui frémit, en se mordant la lèvre inférieure, jusqu’au sang. Le corps bouillant du Dieu d’Egypte se colla à celui, glacial, du Vampire, être de la nuit par excellence. Caleb serra les mâchoires si fort qu’il en aurait brisé de l’acier, et attendit que Razel fasse sa dernière prise de parole. Son regard vira au noir, tellement il le voulait, ce désir… Ce Dieu.

    Razel – « Cette jeune fille a le droit de s’amuser une dernière fois, tu ne crois pas… »

    La proximité des lèvres de Razel aux siennes, Caleb n’y tenait plus. Il les aurait déchiquetées sur place s’il n’avait pas eu plus de self-control que ça… Sa main droite parcourait le buste de Razel, alors qu’il passait l’autre sur l’épaule du Dieu. Le poitrail musclé, pratiquement collé au sien. Puis, le Dieu fit monter sa main jusqu’à son visage, et Caleb s’approcha de nouveau, frôlant le nez du Dieu par le sien. Œil à Œil, il fixa le Dieu et émit un feulement agressif. Plus agressif que celui d’un vampire préparant l’attaque, et plus rauque qu’un grognement de Lionne prête à protéger sa dernière proie… Caleb voulait le Dieu. Il sentit la langue du Dieu pourlécher sa paume, et il se mordit de nouveau la lèvre, redressant le visage vers le haut, comme pour restreindre un gémissement de plaisir, de douleur et de désir en même temps.

    La main de Razel le laissa aller, et il fixa la jeune fille, Vesper, commençant à réellement s’agiter, prenant peu à peu conscience, que malgré l’alcool, elle était en danger… Le regard de Caleb perdit toutes ses couleurs, le reflet pourpre qui y avait siégé pendant quelques secondes, disparu entièrement, et cette fois, ce fut une clameur de rage, de faim, qui s’échappa de ses lèvres. Il se détacha de Razel à des pas trop rapides, et fut sur Vesper en moins de quelques secondes. Premier essai, première réussite. Il perça l’artère jugulaire de ses canines et se retira. Le sang, accéléré par le cœur de la jeune fille, coulait à flots, parfois même giclait sur le corps dénudé et rosé du Vampire. Ce dernier se lécha les lèvres, et tourna le regard vers Razel. Il s’approcha de lui, et le tira vers la jeune fille.

    Caleb – « Laissons la s’amuser… » fit-il, en rompant les liens qui l’unissaient à la tuyauterie. Presque aussitôt, la jeune fille tenta de s’échapper, titubant sur ses jambes endolories par l’alcool dans ses veines. Le regard noir, Caleb fixa Razel. Il savait. Un feulement de soif lui échappa, alors qu’il attendait l’autorisation du Dieu pour se jeter sur la créature qui tentait de se sauver la peau, irrémédiablement vouée à l’échec. Avec Razel et Caleb, enfermée dans des toilettes. Surtout dans leurs états respectifs… Caleb serra les mâchoires, avant de se placer derrière Razel en fixant toujours Vesper. Il colla son torse ensanglanté contre le dos mât du Dieu et mordit l’épaule du Dieu, délicatement, sans douleur. Le sang bouillant coula quelques secondes, avant que la plaie ne se referme.. Dents complètement rouges, un rouge pourpre, un rouge luisant, Caleb sourit. Ils y arrivaient, finalement.

_________________

Pro Cazel *siffle*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://franko-danwaz.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Désir. Il se mèle souvent au plaisir... | PV   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Désir. Il se mèle souvent au plaisir... | PV
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un soupir vient souvent d'un souvenir ... [solo, terminé]
» On croise souvent sa destinée par les chemins qu'on a pris pour l'éviter | Jason
» A qui veut se venger, trop souvent il en coûte. [Ambre, Lyroë, Eliowir, Merithyn]
» Christine de Listenois ; souvent femme varie, bien fol est qui s'y fie.
» Un jugement trop prompt est souvent sans justice ? Charlie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nothing Else Matters :: ▪ WICHITA FALLS▪ :: HASINAI ROAD :: The Pentacle-
Sauter vers: