AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Blake. "Quand les règles du jeu changent." {FINIE.

Aller en bas 
AuteurMessage
Blake J. Owens
« Les règles ont changé. J'ai les cartes en mains. »

avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 17/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Inhibition des pouvoirs dans un rayon de 15 mètres. (Plus tard : effacement partiel de la mémoire; la victime ne se souvient plus de son don et ne sait plus comment le contrôler.)
RelationShips.:
Are You In Danger?:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Blake. "Quand les règles du jeu changent." {FINIE.   Mer 17 Sep - 21:48


{ Prelude




Nom & Prénom(s): Owens, Blake June.
Surnom Blake est bien assez court, non?
Age: 19 ans, presque 20.
Lieu et Date de Naissance: 01 Novembre 1988, elle est donc scorpion.
Don: Cool... Inhibition des pouvoirs dans un rayon de 15 mètres. Elle n'en est pas consciente et ne développe donc pas ce don. Lorsqu'elle apprendra à le contrôler, elle pourra choisir ses "victimes" et laisser toutes leurs facultés aux autres. Pour l'instant, quiconque l'approche dans un rayon de quinze mètres se voit sans pouvoir. Lorsque la maîtrise sera totale, elle pourra s'attaquer à la mémoire des gens... l'amnésie s'emparera d'eux... mais juste une amnésie partielle : en effet, ils oublieront avoir eu un don et surtout, comment s'en servir. Twisted Evil






{ And Behind The Mask



Avatar: Sophia Bush
Surnom: Emy! =P
Boy or Girl?: ... Indéterminé... Mais non, banane! Girl!!!
Où avez vous connu le forum? Sur le mien! x)
Niveau de rp: Potable!
Qualité du design: J'aime bien. =)
Qualité du Contexte: FANNNNNNN! <3
Autres: Aimez-moi!!!
Code: Je déteste le forum, je déteste aussi les admins mais j'adore les Bisounours.


Dernière édition par Blake J. Owens le Jeu 18 Sep - 23:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razel E. Callaghan
Your Power is Mine ▪ Fucking God
avatar

Nombre de messages : 584
N.E.M's Song : Apocalyptica.
Mood : Sadist.
Date d'inscription : 14/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: I'm a God, Don't Forget This...
RelationShips.:
Are You In Danger?:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Blake. "Quand les règles du jeu changent." {FINIE.   Mer 17 Sep - 21:56

Bienvenue Mlle et merci de ton inscription!
Sophia Bush t'es reservée pour une semaine.
Bonne ahnce pour ta Fiche, Jeune Padwan farao

_________________


"Death Note"
By Ness.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nothing-else-matters.highforum.net
Blake J. Owens
« Les règles ont changé. J'ai les cartes en mains. »

avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 17/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Inhibition des pouvoirs dans un rayon de 15 mètres. (Plus tard : effacement partiel de la mémoire; la victime ne se souvient plus de son don et ne sait plus comment le contrôler.)
RelationShips.:
Are You In Danger?:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Blake. "Quand les règles du jeu changent." {FINIE.   Jeu 18 Sep - 17:41


{ Romance




One shot : Quand l'ignorance aveugle nos sens.

    Pas facile de s'y retrouver dans cette université, hein? Avec ses dédales de couloirs, son immense campus et son labyrinthe de classes, la tâche est rude. Mais dites, que cherchez-vous exactement? Un étudiant, vraiment? Permettez-moi de vous dire que si vous restez aussi vague, plusieurs siècles s'écouleront avant que vous ne trouviez la personne concernée... la classe de philosophie du professeur Crane? Suivez-moi très cher, c'est juste complètement à l'opposé de notre situation actuelle. Vous êtes ici dans l'aile Ouest, autrement dit, celle des scientifiques et de leurs laboratoires. Au bout de ce couloir, juste après la représentation d'Arianne abandonnée par Thésée – un très beau tableau de Kauffman, au passage! – bifurquez vers la droite... C'est là que nous nous quittons, je dois donner une conférence... Suivez les éclats de rire, ce cours est le seul interactif de tout l'établissement.

    En effet, dans l'auditoire, rares étaient ceux qui n'avaient mot à dire. Tandis que quelques passionnés défendaient la pensée d'Aristote, d'autres, moins érudits, se racontaient les derniers potins de la semaine. Ainsi fonctionnait le cours de Mr Crane qui avait compris que les élèves étaient assez grands pour décoder leur syllabus par eux-même. La philosophie, matière compliquée et extrêmement vaste, n'en intéressait que très peu et à vrai dire, la présence des jeunes adultes à ce cours était tout autre. A Hashley University, tout le monde connaissait Keegan Crane, ce quarantenaire au look d'une autre époque et au mode de vie extravagant. Génie illuminé, il n'avait plus de preuve à faire sur le plan intellectuel et encore moins physique. Quelle demoiselle n'avait pas un jour rêvé de finir dans sa couchette? Mis à part quelques psychorigides, on les comptait sur les doigts d'une seule main. Pourtant, jamais le bellâtre n'avait eu un écart de conduite... jamais jusqu'au mois de Mai passé.

    Comme dans toutes les classes, les élèves avaient leurs places de prédilection. Les intellos et les éternels stressés au premier rang, les insipides au deuxième, le groupe de vanneurs au troisième, venaient ensuite les filles les plus convoitées et enfin, les marmottes incorrigibles. Intéressons-nous à ce petit groupe de jeunes femmes maquillées et clinquantes, ce trio de choc admiré et envié, celui de Blake June Owens. Owens, un nom qui sifflait comme une vipère dans l'oreille de tous. Belle, jeune, riche et originaire de Los Angeles, elle en faisait jaser plus d'un. Certes, son loft gracieusement payé par « daddy » et métamorphosé en véritable lieu de débauche avait de quoi impressionner... bar à cocktails, bain à bulles, chaîne stéréo à la pointe de la technologie... tous les ingrédients étaient réunis pour réaliser des soirées explosives et sans limite. D'ailleurs, la police avait l'étudiante à l'œil! Drogue, alcool... - beaucoup de rumeurs, c'était certain, mais des rumeurs tout de même fondées – il n'était pas un vice qu'on ne lui collât sur le dos. Cependant, Blake n'était ni profondément méchante, ni peste à plein temps... c'est juste que, pour s'affirmer, elle n'hésitait jamais à lancer une remarque acide ici et là. De plus, elle avait ce petit côté égocentrique caractéristique aux enfants uniques, ajoutez à cela son attitude maniérée et vous aviez face à vous une réplique parfaite de la petite bourgeoise trop gâtée et horriblement insupportable. Que du bonheur en somme!

    Son regard à mi-chemin entre le vert et le brun se posa sur l'enseignant qui était plongé en plein coeur d'une discussion sur l'institution de Platon. Elle le considérait avec ambiguïté, comme partagée entre la passion et la raison. Ange ou démon? Un peu des deux sans doute. Toujours est-il que la réputation qu'on lui attribuait en faisait plus une succube qu'une fille de Gabriel. Qu'importe, la demoiselle se fichait pas mal de l'opinion publique, pour elle, seule comptait celle de son remarquable professeur de philosophie. Un rictus énigmatique et rêveur étira ses lèvres charnues tandis qu'elle dévorait le savant des yeux. Et dire que entre eux, tout avait commencé une poignée de mois plus tôt. Une nuit noire, une soirée arrosée, beaucoup de pluie et un talon cassé. Keegan l'avait ramenée chez elle et par la force des choses, avait dû la mettre au lit pour ne pas qu'elle s'étale sur son sol en marbre. L'alcool aidant, l'étudiante totalement défoncée s'était révélée très entreprenante et surtout, très convaincante. Un homme reste un homme et la tentation charnelle servie sur un plateau d'argent ne peut que lui faire perdre la tête. C'est pourquoi, malgré des réticences apparentes au début, Crane s'était allongé – pour quelques petites minutes seulement avait-il précisé – aux côtés de la belle et y avait passé le reste de la nuit. Le mal étant fait, il avait fini par retomber dans le vice et les deux inconscients étaient devenus amants. De quoi finir derrière les barreaux car aux yeux de la loi, la demoiselle n'était même pas majeure.

      Peyton - « Il paraît que June a des vues sur l'une de nous trois... tu imagines un peu? Moi et Owen, ensembles, on serait le couple le plus glamour de tout le campus! En plus, ça rabrouerait un peu le caquet de Vanessa, je ne la supporte plus cette conne! Non mais regarde-la un peu avec son sac de queues de rats en guise de tignasse! Je n'oserais même pas sortir de chez moi avec une tête comme la sienne...»


    Peyton Miller, la pulpeuse et plantureuse amie de Blake. On ne trouvait guère beaucoup d'hommes qui n'étaient pas passés entre ses doigts experts mais le fameux June Owen en faisait partie. Ce garçon avait une réputation de libertin né, de don juan irrésistible. Les filles tombaient comme des mouches à son passage, toutes exceptée Blake qui n'avait jamais compris l'engouement de ses camarades. Soudainement sortie de sa rêverie amoureuse, cette dernière répondit un peu à l'Ouest:

      Blake - « June? Oui, oui, il est mignon... mais pas assez intéressant... ou du moins, pas assez mature si tu vois ce que je veux dire... »


    Des gloussements s'élevèrent du quatrième rang et attirèrent l'attention de Keegan qui croisa les prunelles de son amante. Blake ressentit alors une puissante décharge au niveau du bas ventre, un peu comme dans les montagnes russes. L'amour? Certainement pas, la jeune femme n'était pas du genre à s'enticher du premier venu, aussi séduisant soit-il. Mais de la passion, un feu ardent de désir, oui, c'était tout à fait possible. Ce qu'elle aimait surtout dans les jeux de séduction, c'était la complication, l'interdit. Passionnée du roman « Les liaisons dangereuses », elle voulait faire de sa vie sentimentale une sorte de remake de celui-ci avec tous les risques que ça comportait. L'adrénaline, voilà à quoi elle fonctionnait. Dépasser les limites du raisonnable, frôler le danger, flirter avec la catastrophe, rien ne l'amusait plus.

    La deuxième sonnerie retentit, cela faisait déjà cent minutes qu'elle était assise dans la classe de philo. Avec regret, elle se leva gracieusement – un peu trop peut-être – et déplaça ainsi les molécules de son parfum sucré et hors de prix. Pendant qu'un brouhaha sans nom s'élevait, elle chercha les pupilles du professeur qu'elle trouva sans trop de mal. Alors, le temps s'arrêta l'espace d'une seconde et elle lui lança une œillade appuyée, pétillante. Mi-garce mi-aguicheuse, lorsqu'elle décidait de séduire, il était difficile de lui dire non. Owens en était consciente et n'hésitait pas à en jouer. D'ailleurs, elle savait pertinemment que ce soir, le quarantenaire la rejoindrait discrètement pour passer une longue, très longue nuit. Elle quitta la salle d'une démarche féline, ondulant son corps aux rondeurs bien placées, et eut son habituel mouvement de tête. Cette fois, pas de soucis, sa soyeuse et sombre chevelure était bien remise en place... et comme si tous ces artifices ne suffisaient pas, le soleil se joignit au tableau, faisant apparaître des reflets feu dans sa crinière de ténèbres.

    ***


    Septembre 2008, Journal de Blake.

    « Je nage dans un océan d'incompréhension. Je suis différente, je le sens, mais je ne saurais expliquer comment. Ce n'est pas physique, encore moins mental... aussi superficielle que mes amies, je n'ai rien de particulier de ce côté là. C'est quelque chose de plus profond, d'indescriptible... comme une force, une puissance supplémentaire enfouie loin, très loin. Peut-être suis-je aussi barge qu'on le prétend? Après tout, n'est-ce pas moi qui ai eu l'audace d'organiser une soirée « hot rabbit » le mois dernier? Tous en sous-vêtements et parés de nos oreilles de lapins, nous avions l'air fin... Oui, certainement suis-je légèrement dérangée sur les bords. Dans un sens, ce n'est pas plus mal. Les sages vivent longtemps, les fous vivent heureux... sauf que dans mon cas, ce n'est pas tout à fait vrai. Si mes parents avaient eut ne serait-ce qu'une once de fierté, ils ne m'auraient pas envoyée ici... mais j'étais si intenable... Je ne pense pas trouver une fille ayant fait plus d'établissements que moi! Renvoyée à chaque fois... si les autres savaient le palmarès que je traîne derrière moi, je ne leur apparaîtrais plus comme une bourgeoise déjantée mais comme une jeune femme paumée qui a brûlé la chandelle par tous les bouts. Alcool, drogue, sex, mon cocktail personnel des grands jours. Et dire qu'à une époque, j'en étais fière... aujourd'hui, c'est plus par habitude, par peur de tomber dans le gouffre de l'ennui. Des sensations de plus en plus fortes, des dangers de plus en plus grands, voilà en quoi se résument mes soirées. Jouer avec ma vie pour divertir le grand public, devenir l'actrice d'une pièce dramatique pour échauffer les foules, un destin périlleux et inutile. Etrangement, mon corps réagit mieux que n'importe quel autre tas d'os aux mauvais traitements que je lui inflige. Ni maladie ni dégradation, je suis plus clean qu'une amoureuse du bio. Je finirai bien par trouver mes limites... mais, peut-être que ce jour là, il sera trop tard... »

    ***


    Elle était destinée à une vie dorée, aux paillettes et à la renommée. Fille d'un grand architecte et d'une avocate, elle ne pouvait que s'élever dans l'élite de la société. Mais l'abus d'argent, de cadeaux et de lectures naïves ont fait de l'enfant prodige un déchet de luxe. Rebelle dans l'âme et lunatique à souhait, le petit ange a goûté aux flammes de Satan et n'en est pas ressorti indemne. Entre cocaïne et vodka, hommes trop vieux et actes inconscients, l'Etoile s'est brisée et a détruit un empire. Désormais, il ne reste plus que poussière toxique entremêlée au vent de Verlaine. Adieu conte de fée, adieu prince charmant... c'est la vie, pas le paradis.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake J. Owens
« Les règles ont changé. J'ai les cartes en mains. »

avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 17/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Inhibition des pouvoirs dans un rayon de 15 mètres. (Plus tard : effacement partiel de la mémoire; la victime ne se souvient plus de son don et ne sait plus comment le contrôler.)
RelationShips.:
Are You In Danger?:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Blake. "Quand les règles du jeu changent." {FINIE.   Jeu 18 Sep - 23:04

Fiche terminée! Very Happy

Bon, j'avoue, c'est très court mais ça fait longtemps que je n'ai plus RP alors un peu d'indulgence! x)
Il faut le temps que je m'y remette mais je promets de vous faire de beaux posts! mg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lune C. Eleanor

avatar

Nombre de messages : 151
Date d'inscription : 17/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Sécrète un poison contaminant par simple contact physique
RelationShips.:
Are You In Danger?:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Blake. "Quand les règles du jeu changent." {FINIE.   Jeu 18 Sep - 23:38

C'est nul t'as raison...
Tu as pas écrit depuis longtemps ? Eh bien si on pouvait être aussi bons que toi après "longtemps".

Je te valide, évidemment, ton texte bien que plus court que d'habitude est superbe (O.O)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake J. Owens
« Les règles ont changé. J'ai les cartes en mains. »

avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 17/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Inhibition des pouvoirs dans un rayon de 15 mètres. (Plus tard : effacement partiel de la mémoire; la victime ne se souvient plus de son don et ne sait plus comment le contrôler.)
RelationShips.:
Are You In Danger?:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Blake. "Quand les règles du jeu changent." {FINIE.   Jeu 18 Sep - 23:40

Ah ben écoute, merci! x)
On se retrouve en RP très cher! love1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden P. Medway

avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 14/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Pyrokinésie.
RelationShips.:
Are You In Danger?:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: Blake. "Quand les règles du jeu changent." {FINIE.   Ven 19 Sep - 13:25

J'déplace ta fiche & j'te met dans ton groupe mg

_________________

    (C)SWEET
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blake. "Quand les règles du jeu changent." {FINIE.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Blake. "Quand les règles du jeu changent." {FINIE.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINEE]"Quand l'histoire se répète..." [Sam & Kaemon]
» Mission 08: "Quand la Planète se révolte"
» "Quand la Française dort, le diable la berce"
» "Quand un seul être vous manque, tout est dépeuplé." Victor HUGO
» REG&LYL ? "Quand une grande soeur veut quelque chose de son petit frère elle l'obtient par tous les moyens !"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nothing Else Matters :: ▪ MAKE THE GOOD CHOICE ▪ :: NOTHING ELSE MATTERS. Register :: Welcome to The Darkness-
Sauter vers: