AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jack, the devil slayer |End|

Aller en bas 
AuteurMessage
Jack C. Blower
Attention! Je suis ...

avatar

Nombre de messages : 247
Age : 28
N.E.M's Song : Memories - Within Temptation
Mood : Insatiable
Date d'inscription : 18/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Vampire
RelationShips.:
Are You In Danger?:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Jack, the devil slayer |End|   Jeu 18 Sep - 17:02


Que craignent les ténèbres
davantage que la lumière
qui révèle les secrets
de leurs coeurs vides!!


    { Prelude


    Nom & Prénom: Les noms ont tendance à perdre de leur importance avec les années, c’est le cas de celui-ci : Blower. A une époque, tout le monde connaissait les Blower, mais maintenant, ils sont oubliés. Il n’y a plus qu’une personne qui porte ce nom, il s’agit de Jack. Bon, ce prénom n’est pas celui qu’il a porté tout au long de sa vie. En fait, à l’origine, ses géniteurs l’avaient nommés Jacwell, un prénom Irlandais, comme ils l’étaient eux même. Le second n’est autre que Caldwynn, de la même origine bien sûr. Celui là, il ne l’a pas changé, après tout, personne ne le connaît. Mais Jacwell est devenu Jack, et mis à part Seth et Caleb, personne ne connaît plus l’ancien prénom…
    Surnom Il est certain que son pire ennemi en a un grand nombre à son égard. Certainement parce qu’il ne supporte pas d’en être affublé. Vous aurez compris que peu osent lui donner un surnom, mais il serait utopique de dire qu’il n’en a aucun. Dommage…
    Age: 748 ans au dernier comptage. Il est vrai qu’il ne les fait pas, avec son apparence de jeune homme de 23 ans. Et pourtant, il est clair qu’il n’est plus tout jeune, et sa longue existence n’a pas toujours été des plus simples.
    Lieu et Date de Naissance: Si l’on soustrait 748 ans à l’année d’aujourd’hui, nous obtenons l’année 1260. Jack est donc né le 18 mars 1260, dans le beau pays qu’est l’Irlande.



    Avatar: Garrett Hedlund



    { And Behind The Mask

    Surnom: Citronic
    Boy or Girl?: I’m a Girl…
    Où avez vous connu le forum? Bah en fait sur l’autre, j’avais voulu m’inscrire mais je me suis finalement aiguillé par ici…
    Niveau de rp: Certains diront très bon, d’autres diront pourri, d’autres encore diront magnifique, et certains autre diront moyen. Personnellement, avec mon perfectionnisme à tout épreuve, j’écouterais plutôt les derniers, mais bon j’aime moyen me juger quand même.
    Qualité du design: Géniallissime… C’est vraiment génial comme design, jsuis une fan absolue.
    Qualité du Contexte: Bah euh… Pareil^^
    Autres: Rien à dire^^
    Code: Je déteste le forum, je déteste les admins, mais j’adore les bisounours


Dernière édition par Jack C. Blower le Sam 20 Sep - 12:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack C. Blower
Attention! Je suis ...

avatar

Nombre de messages : 247
Age : 28
N.E.M's Song : Memories - Within Temptation
Mood : Insatiable
Date d'inscription : 18/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Vampire
RelationShips.:
Are You In Danger?:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Jack, the devil slayer |End|   Jeu 18 Sep - 17:02




{ Romance


    Il était une fois, c’est de cette façon que commence la plupart des belles histoires. Ca ne sera pas le cas de celle là… Certes, il s’agit d’une histoire, longue et intéressante, mais loin d’être belle. Elle commence il y a de cela presque 750 ans, en Irlande, lorsqu’un hurlement de nourrisson se fait entendre, en plein milieu de la forêt. Une tribu normande se tenait là, en reclus, afin d’éviter tous conflits avec les autorités du pays. Il est vrai qu’ils n’étaient pas vraiment fréquentables, avec leurs manières de bandits et leur cruauté sans borne. Etait ce le gouvernement qui les avait éloigné, ou bien l’avait il fait à dessein ? Telle était la question, et aucune réponse ne pouvait être satisfaisante. Le fait est qu’ils devaient rester en permanence dans cette forêt, et ils ne s’en plaignaient guère… C’est donc dans cette tribu qu’est né un petit garçon, Jacwell Blower, le fils du forgeron. Cela faisait longtemps que ce dernier cherchait à avoir un héritier pour reprendre sa forge, mais avant cela, il fallait que son garçon grandisse, et qu’il devienne un homme, comme tous les membres de sa tribu… Ne pas le devenir, signifiait être exclu, être un pariât, être un incapable… Vous l’avez bien compris, ce n’était pas une question d’âge, mais une question de force et de résistance. Un peu à l’image des anciens spartiates…

    ==++==++==


    « Non, Non, Non, pas comme ça Jacwell… Tu tiens ce bout de bois comme si tu tenais une louche. Ce n’est pas comme ça… Recommence… » Les bras endoloris, les yeux piquants de fatigue, Jacwell se pencha et ramassa l’épée de bois qu’il avait encore fait tomber. La nuit tombait, et cela faisait toute une journée qu’il s’entraînait avec son père, en vain. Il était presque pire qu’en ce début de journée… Il recommença, encore le même geste, pour que le même effet se produise. Son père le désarma en quelques secondes à peine, et d’exaspération, il jeta la sienne : « Tu ne pourras pas devenir un homme si tu n’arrives pas à tenir ce bout de bois qui te sert d’épée. Pour la peine, tu rangeras les forge avant d’aller te coucher, et je veux qu’elle soit parfaitement rangée, c’est bien clair ? » « Oui père, je ferais de mon mieux… » « C’est ce que tu as dis ce matin, et regarde le résultat… » Sans un mot de plus, il se détourna de son fils et rentra dans la chaumière attenante à la forge, laissant ce dernier dépité et un peu honteux… « J’y arriverais père, je te le promets… »…

    Fort de cette nouvelle résolution, le jeune garçon de 10 ans à peine passa la nuit à s’entraîner, après avoir bien entendu ranger la forge… Après le réveil de son père, et avoir dormit une heure, Jacwell se rendit dans la salle commune. « Père, j’aimerais réessayer s’il te plaît… » « Si tu me fais encore perdre mon temps, tu le regretteras mon garçon… » Il prit un peu peur, mais était certain que son entraînement allait lui permettre d’être suffisamment bon pour éviter la punition. L’entraînement commença, et s’il ne se fit pas désarmer dès le début, il ne fallut guère plus que quelques secondes à son père pour l’humilier une nouvelle fois. Le rouge lui montait aux joues, tandis que son père l’admonestait… Il avait espéré être doué cette fois, mais ce n’était guère mieux que la veille… « Une dernière fois, s’il te plaît père ? » Le père soupira, comme si cela l’ennuyait de devoir encore gagner… Il se mit cependant en place, tandis que Jacwell tentait de faire le vide dans son esprit, pour ne simplement retenir que les conseils de son père… Sa technique sembla marcher puisqu’en plus de garder son épée de bois en main, il réussit à placer quelques estocs, aisément parable, mais des estocs tout de même. « Et bien voilà, ce n’était pourtant pas si difficile… Vas dormir un peu, tu es exténué… Lorsque tu te seras reposé, nous reprendrons… » « Bien père… » Un sourire aux lèvres, le garçon se dirigea vers la chaumière, et se rendit dans le coin où il dormait, pour s’endormir d’un sommeil sans rêves…

    « Debout, allez Jacwell lève toi… » Un coup de pied dans les fesses du garçon termina de le réveiller en sursaut. Son père le regardait avec colère, sans que le garçon puisse comprendre pourquoi… « Suis-moi ! » Comme il n’obéissait pas assez vite, il fût attrapé par l’oreille, et ils arrivèrent donc rapidement devant la forge… Grande ouverte, la porte laissait passer diverses bestioles qui achevaient de mettre en pièce le lieu. La forge n’était plus qu’une ruine intérieure, qui n’avait guère à voir avec sa grandeur passée. Horrifié, Jacwell se rendit compte qu’il avait omis de fermer la porte la nuit passée, et que ce massacre était de sa faute… « Père, je suis désolé, j’ai… » Sa phrase, il ne put la terminer car une gifle vint l’en empêcher. Elle avait été donnée avec beaucoup de force, et la lèvre du petit garçon éclata sous le choc… Un seconde vint éclater la pommette, et une dernière le mit au sol, à moitié sonné. « Je ne crois pas pouvoir continuer à t’entraîner… Dégage de ma vue morveux… » Les larmes se mêlèrent au sang tandis qu’il se relevait péniblement et qu’il se dirigea vers la maison en claudicant légèrement. Il était tombé sur sa jambe, et une douleur certaine le faisait marcher ainsi. « Jacwell ? Mais que s’est il passé ? » Il ne répondit pas, encore trop choqué par ce qui venait de se passer… Une fois de plus, il avait déçu son père, et il ne pourrait même plus être entraîné par lui…

    ==++==++==


    Un jeune homme se releva brusquement, encore en sueur du cauchemar qu’il venait de vivre. Revivre plutôt puisque ce n’était pas moins qu’un souvenir de son enfance… Son regard se durcit et son expression devint agressive, tandis qu’il tentait de chasser ce vilain souvenir de sa tête… « Jacwell mon chou, tout va bien ? » Il ne répondit pas, préférant se lever et se mettre à la fenêtre. Cela faisait 13 ans que cet événement était passé, mais il restait vif dans son esprit, comme pour lui rappeler l’erreur qu’il était… Ce qui s’était passé ensuite avait été très rapide. Il s’était enfui de chez lui, se rendant finalement après bien des détours à Dublin. Là, il avait été embauché comme garçon d’écurie, et depuis il s’occupait des cheveux des gens de passage à l’Auberge Noire… Avec ces années à fréquenter les gens de la rue, les adeptes des auberges et les voleurs sans foi ni loi, Jacwell avait vu son caractère changer progressivement. De peureux et peu sûr de lui, il était devenu arrogant et méprisant. D’idéaliste et mouton, il était devenu fier de ses idées et terre à terre. D’une ambition limitée par sa vision étriquée d’un fils de reclus, il s’était finalement épanoui avec les nouveaux horizons qui s’offraient à lui. De plus bas que terre, il était devenu important. Non pas grâce à l’art des armes que son père avait voulu lui enseigner, mais plutôt grâce à la manipulation des autres, aux conseils qu’il pouvait donner à son patron, faisant ainsi prospérer l’auberge. Un petit génie en herbe, mais loin d’être heureux pour autant… Il quitta la chambre qu’il occupait précipitamment, sans même un regard pour sa compagne d’une nuit. Le jour ne s’était pas levé, mais peut importe… Il n’avait même pas pris d’armes… Armes qu’il avait appris à manier grâce à un client permanent de l’auberge, un ancien soldat…

    Peut être aurait il du en prendre une, surtout lorsqu’il se sentit suivi… Pourtant, lorsqu’il se retourna il ne vit personne… Sans doute son imagination. Ou pas ! Devant lui se tenait un homme. Grand, beau, parfait, il semblait irréel. Lorsque sa voix d’outre tombe se fit entendre, Jacwell se sentit sursauter, tandis qu’une main s’emparait de sa gorge. Une chose n’avait pas changé en lui, il était toujours aussi lâche… « Dommage que tes si nombreuses qualités sont gâchées par tes défauts… Enfin, nous aurons tout le temps d’y remédier… » Il ne comprit pas réellement le sens de ces paroles, ni même ce qui lui arrivait lorsque l’homme se pencha vers lui. Pas plus lorsqu’il sentit sa peau percée par… quoi en fait ? « Que… faites… vous ? » L’autre ne répondit pas, trop occupé à se repaître de son sang. Soudain, la léthargie première fut remplacée par une douleur sourde, et insoutenable… Si mal, si douloureux… « N’ais pas peur… » Cette parole se perdit dans les dédales de son cerveau, tandis qu’il plongeait dans l’inconscience…

    Son réveil fût difficile, tant son corps le lançait. L’impression qu’une dizaine de chevaux lui était passé dessus ne le quittait pas, et son crâne l’élançait furieusement. Surtout, il était incapable de se souvenir de ce qui s’était passé… Il essaya de se lever, mais il ne le put finalement pas. Il était perclus de douleur et le moindre geste le faisait grimacer… Soudain, une douleur plus vive se fit sentir tandis qu’il se recroquevillait sur lui-même. C’était comme si des lames chauffées à blanc le transperçait de toute part… Il se mit à crier, mais cela s’arrêta, aussi soudainement que cela avait commencé, le laissant haletant et grimaçant… Il ignorait ce qui lui arrivait, mais il ne désirait qu’une seule chose, que cela se stoppe, et pour de bon. Malheureusement, il n’était pas à bout de ses douleurs, et cela recommença. Encore, et encore, jusqu’à devenir presque permanente. Il ignorait toujours ce qu’il lui arrivait, mais se jurait de faire payer cette douleur au centuple à celui qui lui avait fait ça… Cela dura encore quelques jours, presque une semaine en tout… Et finalement, la douleur cessa complètement, laissant la place à une faim énorme, mais inhabituelle. « Tu es enfin achevé. Je suis fier de t’accueillir dans la communauté vampire Jacwell » *Mais de quoi il parle ce guignol ?* fût sa première pensée. Puis il le reconnut, il se souvint de son visage, celui qu’il avait vu dans la nuit, avant toute cette douleur.

    C’est une fureur sans nom qui s’empara de lui, tandis qu’il se jetait violemment sur lui. Son bond fût ahurissant et menaçant… Mais ce ne fût qu’une faible menace pour le Vampire. C’était quelqu’un de plutôt puissant alors forcément, un débutant ne pouvait que l’amuser… Il le laissa tenter de le détruire, sans pour autant rendre les coups. Il connaissait cette violence incontrôlée et la comprenait. Finalement, Jacwell se calma, ils finissaient tous par se calmer à un moment donné. « Comme tu le vois, tu es devenu plus fort, plus puissant. Grâce à mon sang bien entendu. » Jacwell ne comprit toujours pas de quoi il voulait parler. Certes, il avait senti ses capacités augmenter tandis qu’il s’attaquait à l’homme, mais le reste restait des plus flous. Il se souvint que l’autre avait parlé de vampires, mais comment pouvait il y croire ? Après tout, ce n’était qu’une légende, une fable pour faire peur aux enfants, rien de plus… Lorsqu’il regarda de nouveau l’autre, ce qu’il vit lui glaça le sang… Ces canines ! C’était horrible… Il disait vrai. « Essayes toi aussi, tu as ces dents maintenant. » « NON ! » Il ne pouvait y croire, les Vampires ne pouvaient exister…

    Une grande part de lui voulait pourtant y croire. C’était enfin sa chance inespérée de se sortir de son trou, d’enfin assouvir ses envies de grandeur, d’enfin devenir ce qu’il avait toujours rêvé d’être, c'est-à-dire important. Ainsi, s’il était réellement devenu immortel, il aurait tout le temps pour y parvenir… Arborant enfin un sourire, bien qu’il soit un peu sardonique, Jacwell décida de prendre congé de son ‘géniteur’ et retourna au village… Les têtes se retournaient sur son passage, bien plus encore que quelques jours plus tôt. Beau, il l’avait toujours été, avec sa haute taille, ses yeux bleus envoûtants et son visage angélique. Mais maintenant, il avait quelque chose en plus, comme un charme ajouté… Cela ne lui déplaisait pas, au contraire, il aimait être regardé par toute la gente féminine, et être admiré par le sexe masculin… Certes, il y avait peu de passages à cette heure de la nuit, mais tout de même. C’est à cet instant que la compagne qu’il avait eut en dernier surgit devant lui, lui en voulant de l’avoir plantée… Elle voulut lui mettre une gifle, mais le jeune vampire stoppa net sa main, un sourire sadique aux lèvres. Quel délicieux repas il allait faire là… La suite, il ne souvient plus réellement. Je pense que le premier repas se doit de rester dans les limbes, et non plus dans l’esprit. Tout ce dont il se souvient, c’est de la sensation de puissance qui l’a envahit lorsqu’il a planté ses crocs dans la frêle nuque de la demoiselle. Une sensation qu’il aimerait sentir en permanence…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack C. Blower
Attention! Je suis ...

avatar

Nombre de messages : 247
Age : 28
N.E.M's Song : Memories - Within Temptation
Mood : Insatiable
Date d'inscription : 18/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: Vampire
RelationShips.:
Are You In Danger?:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Jack, the devil slayer |End|   Sam 20 Sep - 12:49

    ==++==++==


    Il l’a sentit finalement maintes et maintes fois, et son pouvoir a augmenté de plus en plus. Pendant 300 ans, il multiplia les massacres, augmentant sa puissance et rencontrant diverses personnes, intéressantes et beaucoup moins. Un jour qu’il fit un assassinat de plus, une silhouette étrange se profilait. Il ne semblait guère différent des autres humains, et pourtant, il dégageait une impression de puissance inégalée. Et surtout, il ne donnait pas l’impression d’avoir peur de lui. Etrangement, Jacwell avait un peu peur de lui, comme s’il était bien plus puissant que lui. Cela semblait un peu impossible, et pourtant il ne pouvait se défaire de cette impression. « Je te cherchais Jacwell » « Qui êtes vous ? » « Un admirateur de tes exploits peut être ? » « Je ne comprends pas de quoi vous voulez parler… » Un sourire sardonique était venu s’écouler sur les lèvres du jeune homme, tandis que son ton était des plus refroidissants. L’inconnu, s’il était bien un admirateur n’aurait pas peur, mais cela lui semblait un peu risible. Pourtant, l’envie de rire s’effaça bien rapidement, lorsque l’inconnu reprit la parole. « Tu es un bien puissant Vampire Jacwell, mais tu devrais peut être éviter de te surestimer autant. » La question qu’il se posa immédiatement était, qui était-il pour savoir tout ça sur lui ? « Que voulez vous ? » Il devenait évident que poser des questions sur lui ne lui serait d’aucun secours. Là, il devait plutôt s’inquiéter de ce qu’il voulait.

    ==++==++==


    Il s’est avéré qu’il s’agissait d’un Dieu ancien, un certain Seth, Dieu du mal. Oui, cela pouvait sembler un peu idiot, mais avec ce qui lui était arrivé, Jack avait appris à croire l’incroyable… Surtout qu’il lui montra bientôt toute l’étendue de ses pouvoirs. Aussitôt bien sûr, Jacwell y vit son intérêt et s’agrippa à l’occasion qui lui était donné de faire ses preuves. Malheureusement, un certain Caleb le coiffa au poteau pour une place des plus intéressantes…

    ==++==++==


    « T’as vu le mec là bas ? » « Ouais il est trop canon… » « Tu crois que je peux aller l’accoster ? » « Vas y essaye, il a l’air trop gentil en plus… » Un jeune homme était assis à un bar, tournant le dos à ces demoiselles qui parlaient de lui. Il les entendait, et un sourire étrange s’était dessiné sur ses lèvres. Qui s’étira d’autant plus lorsqu’il sentit le parfum suave de celle qui venait de s’assoir à ses côtés. Celle qui avait désiré venir lui parler, il en était sûr… « Excusez-moi ? » Il tourna la tête vers la source de la voix, tandis que son sourire étrange était devenu charmant. Il avait faim, cela était des plus clairs, en voyant sa peau pâle et ses cernes énormes sous les yeux. Pourtant, ces quelques défauts physiques n’entachaient en rien son beau visage, au contraire il était toujours aussi fascinant. « Oui ? » Elle sembla déconcertée un instant, comme si elle n’avait pu imaginer qu’il lui répondrait. Elle se reprit bien vite, déclarant au passage : « Je… Vous êtes nouveau dans le coin ? Je ne vous ait jamais vu ici, et pourtant c’est une petite ville. » Son sourire s’étira d’autant plus, mais redevenant étrange, comme si cela le dérangeait qu’elle ait pu deviner tout ça… « Je m’appelle Jack, et oui je viens d’arriver. Vous avez l’œil… » Ce n’était pas forcément un compliment, mais elle semblait pourtant prête à se pâmer rien qu’à cette écoute. « Merci. » Il sourit de nouveau, et finalement se décida « Laissez-moi vous offrir un verre mademoiselle » « Oh avec plaisir…Un martini ? » Il fit un geste rapide vers le serveur, qui apporta un Martini sans perdre de temps. Le sourire ne le quittait pas, tandis qu’il s’imaginait le goût que possédait le sang après quelques verres d’alcool. Un pur délice somme toute, et de quoi se faire plaisir…

    La soirée se continua, tandis que la demoiselle enchaînait verre sur verre devenant de plus en plus euphorique. Il semblait temps de partir, et d’enfin se délecter de sa proie si jolie, et si agréable. Elle tenta de l’embrasser, et il ne se déroba pas. Il aimait sentir de chaudes lèvres contre les siennes, et c’était de plus beaucoup plus simple pour lui d’endormir la méfiance de la demoiselle. Certes, celle-ci n’était déjà plus en état de se méfier, mais il valait mieux être prudent… « Viens, suis moi » Il la tira doucement par le bras, l’emmenant vers un recoin désert. Elle recommença à l’embrasser, tandis qu’il se détournait de ses lèvres pour descendre dans son cou. Il provoqua un gémissement, qui se transforma rapidement en petit cri lorsque ses canines entrèrent en contact avec la douce peau de la demoiselle. Peut être venait elle de se rendre compte qu’elle était en danger, mais trop tard. Les cris cessèrent rapidement, tandis que sa force déclinait. Finalement, elle tomba inerte entre les bras du Vampire, qui la déposa au sol lentement, précautionneusement, comme s’il était agit d’une poupée de porcelaine… Comme à son habitude, il attrapa une bouteille d’alcool fort qu’il avait pris sur le bar, pour jeter son contenu sur la demoiselle. Il s’alluma une cigarette, pour finalement la laisser s’échapper sur le corps sans vie de la demoiselle. Pas de traces, bienvenue à Wichita Falls Jack…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razel E. Callaghan
Your Power is Mine ▪ Fucking God
avatar

Nombre de messages : 584
N.E.M's Song : Apocalyptica.
Mood : Sadist.
Date d'inscription : 14/09/2008

{ BEHIND YOUR MASK.
Dons.: I'm a God, Don't Forget This...
RelationShips.:
Are You In Danger?:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Jack, the devil slayer |End|   Sam 20 Sep - 14:06

Très belle fiche, j'aime beaucoup le passage avec Razel woot
VALIDE

_________________


"Death Note"
By Ness.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nothing-else-matters.highforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jack, the devil slayer |End|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jack, the devil slayer |End|
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Technique du Jeune Jack
» rescue Jack Russel
» Jack Skellington
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel
» fiche technique jack rellon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nothing Else Matters :: ▪ MAKE THE GOOD CHOICE ▪ :: NOTHING ELSE MATTERS. Register :: Welcome to The Darkness-
Sauter vers: